Vipeoples.net  | Site d'actualité sénégalaise des VIP

Professeur Abdoulaye Bathily, Un brillant historien


Rédigé le Mardi 9 Juillet 2013 à 15:23 | Lu 178 fois | 0 commentaire(s)



Professeur Abdoulaye Bathily, Un brillant historien
La contestation le nourrit. L’historien Abdoulaye Bathily a commencé déjà à faire la grève en classe de première. Il est l’un des dirigeants de Mai 1968 à Dakar. Il a récemment participé à ce que l’on appelle « le mouvement du 23 juin ». L’engagement est son cheval de bataille. Il est fortement caractérisé par la contestation. Le professeur Abdoulaye Bathily est exclu de l’Ecole militaire préparatoire, devenue Prytanée militaire Charles Ntchorere, alors qu’il n’était qu’en classe de première. Il s’insurgeait contre les conditions de vie des étudiants, soutient-il. Interdit d’inscription dans tous les établissements secondaires du pays, il décroche un travail de technicien de laboratoire à l’Institut Fondamental d’Afrique Noire (IFAN). Abdoulaye Bathily obtient, comme candidat libre, son baccalauréat en 1967 avec la mention Bien. Il s’inscrit au département d’Histoire de Dakar. Mais il est interdit de bourse d’études. Ce qui le pousse à continuer son travail de technicien. Le natif de Tyabou, un village du département de Bakel s’investit fortement dans le mouvement étudiant, notamment dans le Mouvement des Elèves et Etudiants du Parti africain de l’Indépendance (PAI), qui était à cette époque clandestin. Elu en 1971 vice-président de l’Union des Etudiants de Dakar, chargé des affaires sociales, il est exclu en mars de la même année de l’université puis enrôlé de force dans l’armée pour 18 mois avec d’autres dirigeants du mouvement étudiant. Après deux ans de vie militaire, il bénéficie d’une bourse de l’université de Birmingham où il obtient un Ph. D. Auteur d’une thèse sur le royaume de Ngalam, le secrétaire général de la Ligue Démocratique est spécialisé de l’histoire moderne et contemporaine. A son retour au Sénégal, en 1975, il quitte le PAI pour rejoindre dans la clandestinité la Ligue Démocratique/Mouvement pour le Parti du Travail (LD/MPT) qui deviendra, dans les années 2000, la Ligue Démocratique (LD). Le professeur Abdoulaye Bathily est, pour la première fois, candidat à la présidentielle de 1993 après avoir été aux côtés de Abdoulaye Wade en 1988. Il répond à l’appel du Président Abdou Diouf en devenant ministre de l’Environnement alors qu’il était élu député aux législatives de 1993. Après la victoire de Me Abdoulaye Wade à la présidentielle du 19 mars 2000, Abdoulaye Bathily accède au fauteuil de ministre de l’Energie et de l’Hydraulique. Aux législatives de 2001, Bathily triomphe de Cheikh Abdoul Khadre Cissokho, le baobab socialiste de Bakel et ancien président de l’Assemblée nationale. Après sa victoire, il choisit l’Assemblée nationale et se verra récompensé d’un poste de vice-président qui sied sans doute à la dimension de cet intellectuel bilingue auteur de plusieurs ouvrages. Cet intellectuel est l’auteur de plusieurs publications. On peut citer : Les portes de l’or : le royaume du Ngalam de l’ère musulmane aux temps des négriers 8e-18e siècle, (Paris, l’Harmattan, 1989).


Nouveau commentaire :

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés


Publicité



Facebook