Princesse Maxima : De retour du Brésil, encore un peu de capoeira


Rédigé le Jeudi 29 Novembre 2012 à 16:00 | Lu 95 fois | 0 commentaire(s)



Princesse Maxima : De retour du Brésil, encore un peu de capoeira

La princesse Maxima a eu sa dose d'hémisphère Sud, en novembre, avec une mission économique chez le géant voisin de son Argentine natale, le Brésil, au côté du prince héritier Willem-Alexander des Pays-Bas. Mais tandis que son époux a tout juste eu le temps de défaire et refaire sa valise pour partir en mission au Kenya, où, du 26 novembre au 21er décembre, il prend part à un congrès du programme des Nations unies pour l'accès à l'eau potable et supervise les actions d'une ONG médicale, Maxima, elle, a bel et bien rangé les tenues légères qui s'imposaient pour danser la samba et traîner à Copacabana...
Après avoir assuré, peu après son retour, la remise du Prix du Fonds pour la culture Prince Bernhard, décerné cette année à une papesse des tendances, la princesse hollandaise enchaînait mardi 27 novembre avec deux nouveaux engagements officiels.
Elle a notamment pu reprendre une petite bouffée de Brésil à Nimègue, grâce à la Shake It! Academy, un programme du projet Whaa soutenu par le Fonds Orange du couple princier et basé sur l'échange culturel qui propose des cours de théâtre, de danse et de... capoeira à des jeunes. Démonstrations et discussions autour de l'avenir de cette initiative, que Maxima et Willem-Alexander avaient eu le plaisir de récompenser du Grand Prix Pomme d'Orange en 2011, étaient au programme.
Le même jour, la princesse Maxima se déplaçait également à Bois-le-Duc (Den Bosch) pour fêter le 1000e apprenti d'un programme de formation professionnelle lancé en 2004 pour aider les jeunes à s'insérer sur le marché du travail, grâce notamment à la participation des PME locale. Hier, mercredi 28, elle inaugurait un symposium pour le 10e anniversaire de la création de la chaire Prince Claus.

Retrouvez cet article sur purepeople.com



Nouveau commentaire :
Facebook

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés


Publicité



Facebook