Politique, Cheikh Yérim Seck candidat à la mairie de Louga


Rédigé le Jeudi 20 Février 2014 à 20:47 | Lu 322 fois | 2 commentaire(s)


Après 15 mois de détention au Camp pénal de liberté 6 puis au Cap Manuel, Cheikh Yérim Seck a décidé de prendre son destin en main. L’ancien journaliste de l’hebdomadaire Jeune Afrique, est candidat aux élections locales au niveau de la région de Louga, sa ville natale. A l’occasion, il a commencé à battre campagne auprès des populations par des visites aux familles religieuses et des séances de thé-débats.

Après les déclarations, de candidatures des responsables de partis politiques de l’APR, «Bess Du Niakk» et du Parti socialiste, voilà que la municipalité de Louga vient d’enregistrer une candidature inattendue. Il s’agit de celle du journaliste Cheikh Yérim Seck. Sorti de prison il y a quelques semaines, M. Seck a décidé de marquer son empreinte aux prochaines Locales prévues au mois de juin prochain.

«Cheikh Yérim nourrit depuis longtemps l’envie de s’engager en politique pour la cause de Louga. Cela date du temps où il était étudiant à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis» a confié un proche du journaliste à nos confrères de Gawlo.net. Selon ce site : «ces derniers temps, Cheikh Yérim Seck multiplie les descentes dans la capitale du Ndiambour. Aussi, en plus de son expérience de journaliste politique, Cheikh Yérim Seck compte mettre à profit le Collectif des Amis et Natifs de Louga (CANAL), qu’il avait mis sur pied en 2007 avec des amis tel que Mounirou Sy.»

Pas plus tard que le week-end du 15 février dernier, «le journaliste, accompagné d’une délégation restreinte, composée de membres du CANAL, a rendu visite à presque tous les chefs des familles religieuses de la ville. C’est le cas de celles de Mame Cheikh Mbaye, Serigne Abass Sall, Sokhna Astou Sy et de l’Imam ratib de Louga, Massamba Kébé.»

Sur le plan de la massification, confie toujours la même source, le journaliste n’a pas hésité à sillonner la commune pour enrôler des responsables à la base solide. «La plupart de ces militants sont à pied d’œuvre dans l’organisation de Thé-débat qu’il préside lui-même.»

Pour ce qui est de son programme «Cheikh Yérim entend faire de la voierie, de l’assainissement et du développement du tissu industriel, le socle de son programme.»

A noter que Cheikh Yerim Seck ne sera pas le seul journaliste en lice pour la course aux Locales à Louga. Samba Kara Ndiaye, un ancien journaliste de la RFI, expert en consultance internationale et actuel secrétaire général de la Nouvelle Alliance Démocratique du Sénégal (NADEMS) est également candidat à la mairie de « Ndiambour».

Marianne Siva DIOP

GFM




Nouveau commentaire :
Facebook

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés


Publicité



Facebook