Peine de mort : Iba Der Thiam affirme la liberté de l'Assemblée à légiférer sur le sujet


Rédigé le Lundi 25 Novembre 2013 à 12:07 | Lu 51 fois | 0 commentaire(s)



Le député Iba Der Thiam s'érige en bouclier de la proposition de loi de son collègue Seydina Fall pour le rétablissement de la peine de mort au Sénégal. Dans un communiqué rendu public, il note que certaines associations de défense des droits de l’Homme, parmi lesquelles Amnesty International, veulent dénier à l’Assemblée nationale souveraine le droit d’user librement de ses attributions, garanties par la Charte fonda- mentale. ''Je voudrais attirer leur attention sur le fait que, personne, absolument personne n’a le droit d’intimer des ordres à l’Assemblée nationale et de lui prescrire la voie à suivre, à moins de faire partie de ses élus''. Selon Iba Der Thiam, la recevabilité ou non d’une proposition de loi est du ressort exclusif de l’Institution parlementaire et personne n’a le droit d’interférer sur cette matière. ''Et aucune pression sur les membres de son Bureau ne saurait être acceptée'', a-t-il poursuivi. Dès lors, rappelant que la Constitution consacre la séparation des pouvoirs et a investi l'Assemblée nationale de prérogatives suffisantes, pour garantir son indépendance d’initiative, de pensée et d’action, ''laissons-la exercer ses attributions dans une liberté et une responsabilité totales'', conclut-il. Décidément, le Pr Iba Der Thiam est devenu très sympathique du point de vue de l'image qu'il draine...


Nouveau commentaire :

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés


Publicité



Facebook