Par Sidy Lamine Niass : " Le Président Makhtar Mbow ne mérite pas ça "


Rédigé le Lundi 24 Février 2014 à 03:50 | Lu 159 fois | 0 commentaire(s)



sidy lamine niass
sidy lamine niass
VIPEOPLES.NET - L ère de la pensée unique et de la gouvernance sans partage d´un chef paternaliste ( Monarque ou chef de dynastie ) qui reposent sur le culte de la personnalité, a de beaux jours devant elle au Sénégal. Ainsi, chaque idée émise en désaccord avec la volonté du prince, fut-elle faite sur commande par ce dernier, y provoque une violente levée de boucliers entretenue depuis le Palais Présidentiel. Le Président Amadou Makhtar Mbow et les autres membres de la Commission Nationale de Réforme des Intitutions ( CNRI ) qu´il dirige, en savent quelque chose, victimes qu´ils sont d´une campagne de dénigrement éhontée . Leur principal tord ? Avoir fait du " gouverner ensemble " et de la " patrie avant le parti " , non plus des slogans creux comme c´est le cas depuis Mars 2012, mais des fondements d´un avant-projet de constitution élaboré. A l´issue de consultations larges et inclusives de la classe politique et de la société civile. Mais avant eux, un allié de premier plan comme Idrissa Seck l´avait expérimenté pendant que d´autres comme Mamadou Ndoye de la LD ou des personnalités de la société civile voulant garder leur indépendance en ont fait les frais. 


Cette levée de boucliers donne toujours lieu a des lâches attaques personnelles et a des fuites organisées depuis le Palais présidentiel sur des dossiers estampillés " Confidentiels " . C´est ainsi qu´avant même d´être rendu public, le rapport de la CNRI a été mis sur la place publique par les proches collaborateurs du chef de l´Etat. La mauvaise foi en bandoulière, les snipers du palais présidentiel et de l´APR ont sonné la charge dès la fin de la cérémonie de remise dudit rapport au Président de la République. Et le président Amadou Makhtar Mbow, adulé hier, et ainsi diabolisé et jeté en pâture, de même que les autres membres de la CNRI . 


Le Président Mbow ne mérite pas un tel traitement de la part de ses anciens " assisards " en rupture de ban depuis leur arrivée au pouvoir. Il ne mérite pas cette injustice qui lui est faite ni le ton cavalier utilisé par des responsables du parti-Etat. Il ne mérite de la République que du respect, de la considération pour tout ce qu´il continue de faire pour ce pays. Les valeurs pour lesquelles il s´est battu sa vie durant de même que ses qualités intellectuelles et morales ainsi que charisme intellectuel en font un homme universel. 

A suivre...

Walfadjri repris par VIPeoples.net




Publicité



Facebook