Papis Cissé, Cheikh Mbengue, indisponibles jusqu’à la fin de la saison


Rédigé le Mercredi 23 Avril 2014 à 21:14 | Lu 87 fois | 0 commentaire(s)



Papis Cissé, Cheikh Mbengue, indisponibles jusqu’à la fin de la saison au niveau de leurs  championnats  respectifs, pourraient  ne pas servir, aussi, à grand-chose pour les Lions, en direction du prochain match amical contre le Gabon, le 21 mai.

Coup dur pour Newcastle (9ème, 46 pts) et Rennes (13ème, 39 pts) ! Dans la quête du maintien en Ligue 1, les bretons poursuivront leur aventure sans Cheikh Mbengue, sorti sur blessure, vendredi dernier, contre Saint-Etienne (0-0), lors de la 34e journée de Ligue 1. Le latéral gauche sénégalais souffre d’une déchirure musculaire, a rapporté le site officiel des Rouge et Noir. Il pourrait donc être forfait pour la fin de la saison avec son club. Pour l’heure, aucune précision concernant la durée de son indisponibilité. Elément indispensable dans le dispositif de Philippe Montanier, le coach rennais, il suffit juste de faire un remue-ménage pour compenser l’absence de Cheikh Mbengue dans le couloir gauche des bretons. Cette indisponibilité pourrait, d’une part, avoir une conséquence immédiate pour le joueur en sélection. D’autre part, barré en sélection par Pape Ndiaye Souaré, l’absence de Cheikh Mbengue (27 matchs en L1) va relâcher la pression de la concurrence dans le couloir gauche. Ce qui est un risque. Le poids de la fatigue pourrait avoir raison sur Pape Ndiaye Souaré surexploité par Lille, avec 28 matchs joués en L1.

Newcastle qui se bat pour une place européenne, même sans une grande marge, fera l’aventure de la fin de saison, en Premier League, sans Papiss Cissé blessé à la rotule. La proportion de la rentabilité de Cissé cette saison en club n’est pas la même qu’en sélection. Ce qui fait que si Alan Pardew peut se passer de son absence chez les Magpies, cela n’est le cas pour Alain Giresse, en sélection. L’ancien buteur messin est le premier choix du manager français à la pointe de l’attaque. Son absence pourrait faire chambouler ses dispositifs. Mis à part ces deux cas de blessures, Giresse n’est pas aussi sûr de récupérer Papy Djilobodji convalescent (il a démarré les entrainements dans l’équipe  réserve de Nantes). Si tous ces joueurs ne foulent pas les pelouses d’ici à la fin des championnats prévues vers le 10 mai, ça sera une pression supplémentaire pour le technicien français.

Issiaka TOURE 




Dans la même rubrique :
< >


Publicité



Facebook