Pape Diouf dénonce des «faits de fraude» à Marseille


Rédigé le Lundi 24 Mars 2014 à 09:30 | Lu 51 fois | 0 commentaire(s)



Les soupçons de fraude avaient déjà entaché la primaire socialiste à Marseille. Désormais, au soir du premier tour du scrutin, c'est Pape Diouf qui s'interroge. Dans un communiqué publié quelques minutes avant 20 heures, le candidat de la liste «Changer la donne» dénonce le non-respect des règles dans certains bureaux de vote de la Cité phocéenne. Selon lui, une liste d'émargement aurait déjà été signée avant même l'ouverture d'un bureau de vote dans le 2e secteur, à 8 heures. Parmi d'autres irrégularités observées par son équipe dans quatre des huit secteurs de la ville, il cite la distribution d'enveloppes déjà remplies d'un bulletin, «des électeurs intimidés s'ils ne votent pas pour le candidat désigné». Des personnes auraient même suivi des électeurs jusque dans l'isoloir pour les forcer à voter pour tel ou tel candidat. Le candidat évoque encore «un président de comité de quartier assis à proximité des bulletins et qui brandit une pancarte en carton au nom, inscrit en grosses lettres, de l'une des têtes de liste». «On peut considérer que tous ces faits font partie du jeu “marseillais”. Certains d'entre eux peuvent sembler moins graves ou d'une portée moindre que d'autres. Pourtant tous sont inacceptables. Tous attestent d'un non-respect des règles du jeu démocratique», fustige Pape Diouf. «Faut-il envoyer des observateurs des Nations unies pour superviser les élections à Marseille?», ironise-t-il, estimant que «ce premier recensement de faits de fraude confirme le double impératif de limiter à deux le nombre de mandats successifs pour tous et de changer la donne», son slogan de campagne. Selon son entourage, Pape Diouf ne s'interdit pas de déposer un recours. Le Figaro



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 11:57 Quand Keur Momar Sarr assoiffe Dakar



Publicité



Facebook