Pape Diouf crée son mouvement politique


Rédigé le Lundi 4 Novembre 2013 à 12:36 | Lu 46 fois | 0 commentaire(s)


Le ministre de l’Hydraulique et de l’assainissement quitte le parti Rewmi. Pape Diouf l’ancien responsable chargé de la vie politique du ce parti, en meeting ce 3 novembre à Bambey, a mis en place le mouvement politique dénommé Mouvement pour la défense de la République avant d’affirmer son ancrage à Bennoo Bokk Yaakaar (majorité présidentielle)


Le ministre de l’Hydraulique et de l’assainissement a lâché les amarres de Rewmi et a créé un mouvement politique dénommé Mouvement pour la défense de la République. Pape Diouf qui était devant une foule de militants venus des différents horizons du département de Bambey s’est engagé à étendre ce mouvement dans l’ensemble du pays. «J’ai  consulté ma base, j’ai consulté mes parents, mes amis avant de prendre cette décision.
 
C’est pourquoi j’annonce aujourd’hui que je crée un mouvement politique qui s’appelle Mouvement pour la défense de la République. Je me suis toujours battu depuis ma tendre enfance pour mon pays et je continuerai  dans ce combat  jusqu’à  la fin de mes jours. Je compte étendre ce mouvement sur toute l’étendue du terroir, partout  pour que des cellules se créent,  pour que ce mouvement puisse compter dans l’échiquier politique.»
 
L’ex-secrétaire général chargé de la vie politique de Rewmi  a réaffirmé dans la foulée son encrage dans la coalition Bennoo Bokk Yaakaar. Et de poursuivre : « j’ai créé ce mouvement politique pour prendre en charge mon destin politique, pour tracer ma voie. Il n’y est plus question de Pds, il n’y est plus question de Rewmi ou d’un autre parti politique .J’ai créé un mouvement politique pour compter dans ce pays. Ma base m’avait dit, au mois d’avril, que si Macky Sall vous fait confiance, continue à travailler avec  lui ».
 
Le coordonnateur de ce mouvement au niveau de la commune Abdoulaye Konte a soutenu qu’une commission avait été mise en place pour demander à la base la conduite que devrait prendre le ministre Pape Diouf, par rapport à la situation politique. «Vingt rencontres dont 3 meetings avaient été organisées dans le département de Bambey.Tous les responsables ont donne carte blanche à Pape Diouf.»
 
Le président du conseil rural de Ngogom, s’exprimant au nom de ces collègues, a averti. «Nous n’accepterons plus que notre responsable soit attaqué  dans les médias. Quiconque qui tenterait de faire nous trouvera sur le chemin», a-t-il lancé. Ce meeting s’est tenu en présence des députés Pape Abdoukhadre Mbodji et Madjiguène Fall de la coalition Bennoo Bokk Yaakaar. S’agissant de la fin des travaux de l’usine de Keur Momar Sarr, le ministre de l’Hydraulique a soutenu qu’il ne peut pas donner de date. Il a renvoyé les confrères à l’entreprise chargée de l’exécution de ces travaux.
 


Nouveau commentaire :

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés


Publicité



Facebook