PORTRAIT DE VIP - Le lutteur Modou Kharagne Lo : N’est pas «Kharagne» qui veut…


Rédigé le Vendredi 31 Janvier 2014 à 20:13 | Lu 531 fois | 2 commentaire(s)


VIPEOPLES.NET - Pour une carrière qui a réellement démarré en 2006 et qui connait une envergure jamais égalée en termes de popularité, seul «Kharagne» en est capable. Modou Lô, puisque c’est de lui qu’il s’agit, détient la palme du lutteur le plus populaire du pays, toutes générations confondues.


PORTRAIT DE VIP - Le lutteur Modou Kharagne Lo : N’est pas «Kharagne» qui veut…

VIPEOPLES.NET dit : N’est pas «Kharagne» qui veut…
 

A 25 ans, Mamadou Lô alias Modou Lô paie un lourd tribut. Celui de sa popularité, en passe de devenir un phénomène social. Maintenant, tout est planifié chez le leader de Rock Energie, «attaqué» de toutes les parts par ses supporters et fans.

Pourtant, ce lutteur, que rien ne présidait à ce destin particulier, est en train d’écrire l’une des plus belles pages de l’histoire de la lutte. Révélé sous la férule de Birahim Ndiaye de Sakou Xam-Xam dans les mbapatt, Modou Lô ne tarde pas à faire parler de lui en enfilant les victoires les unes après les autres. Ayant rejoint entre temps Rock Energie, avec des champions d’envergure comme Khadim Gadiaga, Dolf, Yaram Guèye entre autres, il parvient à faire son trou et Gaston Mbengue le coopte au Claf de 2008. Paul Maurice, Tapha Boy Bambara, Papa Sow passeront à la trappe lors des poules.

D’un ko, il terrasse le recordman des victoires (26) Boy Kaïré. Lui-même ne comprend cette ascension fulgurante, encore moins cette passion naissante des Parcellois qui ont fini par contaminer toutes régions. «Je n’ai rien fiat pour mériter tout cela. Je rends grâce à Dieu car il ya beaucoup d’autres lutteurs qui ont fait plus que moi et qui n’ont pas encore atteint cette barre de popularité», annonce-t-il de sa voix à peine audible.

Le premier est bon, mais le second est meilleur. C’est ce qui est arrivé au niveau des sondages, après la première défaite de Modou Lô, infligée par Balla Gaye II. Contre toute attente, la cote de popularité de Modou Lô avait atteint le sommet, malgré le revers magistral enregistré. «Que le Balla Gaye II le batte 100 fois, on sera toujours derrière Modou Lô. Il est le meilleur.

On n’a jamais vu de l’histoire un lutteur avoir autant de supporters. On l’aime bien», disaient ses milliers de fans regroupés devant chez lui, à une heure avancée de la nuit, après la défaite.   Deux combats plus tard (Baye Mandione et Lac de Guiers II), sa popularité est restée intacte. Mieux, il compte un fan de plus en la personne de Balla Gaye II avec qui il s’est réconcilié.