Oumar Sarr sauvé de l'humiliation par Madické Niang


Rédigé le Jeudi 28 Novembre 2013 à 16:03 | Lu 123 fois | 0 commentaire(s)


À l'issue de leur comité directeur tenu hier à Dakar, les libéraux ont déclaré que le Pds n'était pas intéressé par un gouvernement d'union nationale.


Oumar Sarr sauvé de l'humiliation par Madické Niang
L e Comité directeur du Parti démocratique sénégalais (Pds) tenu hier au sein de sa permanence sise sur la Vdn a revêtu un caractère assez spécial. Bien que bref, (il n'a pas duré plus d'une quinzaine de minutes d'après certaines indiscrétions), la rencontre, riche en événements, a drainé du monde comme pas toujours depuis la chute du régime libéral. À l'exception du porte-parole Babacar Gaye et de Me Ousmane Ngom, la plupart des grands responsables étaient présents.
 
En effet, d'après des sources ayant pris part à la rencontre, Oumar Sarr (photo à droite), Coordonnateur du parti, s'est évertué, juste après l'ouverture de la séance, à expliquer et justifier sa sortie présumée en faveur d'un gouvernement d'union nationale. Il a tenté d'expliquer en quoi et comment sa déclaration a été sortie de son contexte, en plus du fait que ses propos émanaient d'une position personnelle.
Aussitôt la réunion terminée, c'est Modou Diagne Fada (photo à gauche), qui a pris la parole pour fustiger l'attitude de ses camarades de parti consistant toujours à se référer au Comité directeur avant d'agir. Selon notre interlocuteur, le président du Groupe parlementaire libéral a estimé que ''les responsables libéraux devaient réagir à chaud pour recadrer leur coordonnateur juste après sa déclaration''. ''Les gens doivent toujours prendre leurs responsabilités devant pareilles situations'', a-t-il affirmé.
 

“Le Pds pas intéressé par un gouvernement d'union nationale”

La tension étant montée d'un cran, Me Madické Niang, a pris la parole pour apaiser les esprits. Par la même occasion, il a transmis à l'assistance un message du chef du Pds, message dans lequel Me Abdoulaye Wade, a-t-il dit, magnifie la remobilisation du parti qui a retrouvé ses forces. Vicieux, des responsables libéraux ont vite fait de souligner que ce “message” ne venait point de Me Wade. N'empêche, il a eu le “mérite” de calmer les esprits car juste après, Me Madické Niang a pu lever la séance sans ouvrir les débats. Ce qui fait que certains militants sont restés sur leur faim, d'après notre interlocuteur.
 

“Oumar Sarr et Saleh se sont rencontrés dans un cadre privé”

Malgré tout, Modou Diagne Fada a tenu à recadrer les propos du coordonnateur national. ''Nous ne sommes pas intéressés par un gouvernement d'union nationale, nous sommes pour un parti réorganisé, massifié, disposé à prendre ses responsabilités pour aller à la reconquête démocratique du pouvoir'', a-t- il dit lors du mini point de presse tenu dans la foulée. Non sans ajouter : ''Une question aussi importante que celle-là ne peut être effective tant que les insistances habilitées, à commencer par le secrétaire général national, n'auront pas donner leurs avis. C'est dire que le contexte d'un gouvernement d'union nationale n'est pas d'actualité au niveau du Pds.''

Et comme pour dégonfler définitivement la bulle, le député libéral a tenu à rappeler que “Oumar Sarr et Mahmouth Saleh se connaissent depuis 1977 et leurs discussions ne peuvent avoir qu'un cadre privé''. Quand deux anciens trotskistes se retrouvent...

 




Publicité



Facebook