Vipeoples.net  | Site d'actualité sénégalaise des VIP

Nouveau patron de l’ONUCI: Qui est Aïchatou Mindaoudou ?


Rédigé le Lundi 3 Juin 2013 à 11:50 | Lu 80 fois | 0 commentaire(s)


L’ancienne ministre nigérienne Aïchatou Mindaoudou, 53 ans, est devenue le deuxième patron africain de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire après le Professeur Albert Tévodjéré. Elle succède au néerlandais Albert Gerard Koenders nommé à la tête de la Minusma (Mission intégrée des Nations unies pour le Mali).


Nouveau patron de l’ONUCI: Qui est Aïchatou Mindaoudou ?
Née en 1959 au Niger, Mindaoudou était depuis août 2012 la représentante spéciale adjointe de l’opération hybride Union africaine-Nations Unies au Darfour (Minuad). Elle a ensuite posé ses valises en Côte d’Ivoire, un pays qu’elle connait bien pour y avoir fait une partie de ses études de droit international. Les missions qui seront également les siennes ne lui sont pas étrangères. En terrain connu
Elle est au parfum de l’actualité du pays depuis le sommet extraordinaire de la CEDEAO consacré au dossier ivoirien à Abuja en octobre 2006. Un sommet crucial, qui restera dans l’histoire pour avoir sonné le glas de la tentative dit-on du président français, Jacques Chirac, de mettre à l’écart Laurent Gbagbo. Aïchatou Mindaoudou aura la lourde tâche de poursuivre l’œuvre de pacification de l’ouest-ivoirien et surtout d’aider à trouver des réponses idoines à des problématiques comme celle du foncier, le désarmement, la question de l’équilibre dans la justice transitionnelle et surtout penser à pacifier les élections présidentielles de 2015. Forte d’une carrière de femme d’Etat de 20 ans, elle possède sans nul doute les armes nécessaires pour réussir sa mission. En effet, récompensée en 2006 par une légion d’honneur pour  "son engagement dans la résolution des crises en Afrique", Mindaoudou est devenue un personnage clé de la diplomatie sous régionale.
Inamovible ministre des affaires étrangères
Après avoir été ministre du Développement social en 1995, elle occupera le ministère des Affaires étrangères sous la présidence de Mamadou Tandja pendant près de 10 ans. En 2005 à Accra, lorsque le chef de l’État nigérien est élu à la présidence de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), Aïchatou Mindaoudou prend la tête du Conseil des ministres pour la médiation et la paix. Pendant deux ans elle suit tous les sujets importants et conduit les missions de l’organisation en Guinée-Bissau et au Togo au lendemain de la mort du Général Gnassigbé Eyadema. Le secrétaire général des nations unies n’a donc pas fait confiance à une novice, reste à savoir si elle pourra faire le consensus auprès de la classe politique ivoirienne qui a déjà eu raison de plusieurs représentants de Ban Ki Moon.
 SUY Kahofi à Abidjan