Ndella Diouf demande la dissolution de l’Assemblée nationale


Rédigé le Lundi 10 Juin 2013 à 10:45 | Lu 51 fois | 0 commentaire(s)


VIPEOPLES.NET Ndella Madior Diouf, Secrétaire générale de la Réconciliation nationale pour l’Unité africaine (Rnua), est sortie de son mutisme le weekend dernier. L’ex tête de liste de la coalition « Taxawu Askan Wi » demande la dissolution de l’Assemblée nationale, dirigée par Moustapha Niasse. Elle plaide la convocation de nouvelles élections combinées avec les locales en 2015.


Ndella Diouf demande la dissolution de l’Assemblée nationale
Ayant rejoint tout dernièrement la mouvance présidentielle, Ndella Madior Diouf a démontré l’inégalité selon elle de l’Assemblée nationale. Selon elle « au lendemain du scrutin législatif, nous avons déposé plusieurs recours pour annuler le vote, parce qu' il y a eu des irrégularités, rythmées de bourrages des urnes dans plusieurs localités ». En détenant ses preuves, elle liste 25 localités où il y a eu un vote irrégulier. « Dans le département de Koungueul, au lieu de vote dit Yetty Khaye, le nombre de votant (1.175) est supérieur, de très loin au nombre d’électeurs inscrits (278). Et d’autres formes d’irrégularités sont constatées dans 25 localités de la région de Kaolack », a-t-elle soutenu. A cela, s’ajoute, le faible taux de participation à la dernière élection. « Dans un pays très organisé, si le taux de participation n’atteind pas les 50%, on reprendre le scrutin. Vous avez tous constaté que les dernières législatives, le taux de participation est de 36, 67%. Mais au Sénégal, le code électoral ne prévoit pas la reprise d’un scrutin en cas de faible taux de participation», révèle Ndella Madior Diouf.

La dissolution de l’Assemblée nationale

Un an après sa mise en place Ndella Madior Diouf souhaite la dissolution de l'Assemblée nationale qui ne reflète pas selon elle, la volonté des Sénégalais. « C’est une minorité de sénégalais (36, 67%), qui se sont exprimés le 1juillet dernier, contrairement à la présidentielle, où rien que ceux qui ont voté pour sanctionner Abdoulaye Wade, étaient 65%. Donc, les 63% des sénégalais n’ont pas participé à ce scrutin. Il faut leur donner une autre chance de participer à un autre scrutin. Ainsi demande-t-elle la dissolution de l’Assemblée nationale, « parce qu' actuellement, il y a des tiraillements entre l’APR et les formations membres de la coalition Benno Book Yaakaar sur le maintien ou pas du président l’Assemblée nationale. Ces tiraillements risquent même de perturber la présidence de Macky Sall. Pour éviter tous ces querelles, nous demandons au président Macky Sall de dissoudre cette Assemblée nationale, pour l’intérêt de la majorité des sénégalais », a-telle demandé

De nouvelles élections en 2015

Pour Ndella Diouf, « le président Macky Sall, après avoir dissout l’Assemblée nationale, doit aussi penser à reporter les élections locales, prévues en 2014, et les combiner avec les législatives en 2015.

Khalil Diémé


Nouveau commentaire :
Facebook

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés


Publicité



Facebook