Moustapha Niasse, la maladie et les coups de fil de Macky


Rédigé le Jeudi 6 Février 2014 à 12:37 | Lu 204 fois | 0 commentaire(s)


A la tête d’une forte délégation (Augustin Tine, Moustapha Diakhaté, Marième Badiane…), Macky Sall s’est rendu lundi chez le président de l’Assemblée nationale qui a récemment perdu son frère Sako Diop. Très touché par ce geste, Moustapha Niasse a loué les bonnes relations qui existent entre le chef de l’Etat et lui, et au-delà, entre l’exécutif et le législatif. En ce sens, il révèle que quand il était hospitalisé en France, Macky Sall l’appelait chaque jour. Dans son intervention, Macky Sall a réitéré sa considération pour Niasse qu’il a appris à estimer très jeune, quand il le voyait défendre avec brio les positions du Sénégal aux Nations-Unies.


Moustapha Niasse, la maladie et les coups de fil de Macky
On en sait un peu plus sur la longue convalescence de Moustapha Niasse en France. C’est lors de la visite que le président de la République lui a rendue avant-hier pour lui présenter ses condoléances à la suite du décès de son frère (Sackou Diop) que le président de l’Assemblée nationale a donné l’information. «Quand je me suis rétabli, j’ai appelé le président de la République pour lui dire que j’allais beaucoup mieux et que je voulais rentrer. Le Président a refusé. Il m’a demandé de rester et de me reposer», a fait savoir Moustapha Niasse. Et ce dernier d’ajouter que «c’est à partir de ce moment que les rumeurs sur sa maladie ont arrêté».
Non seulement Macky Sall lui a demandé de rester en France et de se reposer, révèle Niasse, mais aussi il prenait personnellement et quotidiennement de ses nouvelles. «Quand j’étais hospitalisé, le Président appelait tous les jours pour prendre de mes nouvelles», dit-il. Et de raconter qu’un «jour le Président a appelé alors que je dormais. Et quand on a voulu me réveiller, le Président Macky a insisté pour qu’on me laisse dormir».
Ainsi, le lendemain le chef de l’Etat a rappelé. Cette marque de considération du président de la République à son égard est allée «droit au cœur» de Niasse qui a tenu à le dire tout haut. Pour lui, cela traduit «les relations très fortes» qui unissent le patron de l’Exécutif et celui du législatif et de manière moins officielle, l’aîné (Niasse) et le jeune frère (Macky). 
 
Quand Macky était «émerveillé» par les interventions de Niasse aux Nations-Unies
Macky Sall a toujours porté en estime son aîné Saloum-Saloum. En effet, le chef de l’Etat qui est revenu sur le «parcours élogieux» de Moustapha Niasse s’est souvenu, qu’élève, il était «subjugué par ce grand diplomate (Niasse) qui défendait les positions du Sénégal devant la tribune des Nations Unies». Aussi Macky Sall a réitéré son «respect», son «estime» et sa «grande considération» au patron de l’Assemblée nationale.
 
La collaboration entre l’exécutif et le législatif magnifiée
Moustapha Niasse a vivement remercié le chef de l’Etat et sa délégation pour leur déplacement. Un déplacement qui a permis au président de l’Assemblée nationale de magnifier «la collaboration étroite et franche entre l’Exécutif et le Législatif». Pour Niasse, «tout se passe très bien» entre le Palais et la Place Soweto. Il en veut pour preuve le fait qu’à chaque fois qu’il envoie une correspondance au chef de l’Etat, «la réponse vient immédiatement». Niasse s’est aussi félicité de l’atmosphère qui prévaut dans l’hémicycle et en particulier dans le groupe Benno Bokk Yakaar. Un groupe qui, dit-il, est certes «hétéroclite», mais «à chaque fois que l’intérêt supérieur de la nation est en jeu, tout le monde parle de la même voix». 
 




Publicité



Facebook