Meurtres de malades mentaux à Tambacounda : Deux tueurs présumés arrêtés, les organes des victimes servaient à calmer les djinns des sites aurifères


Rédigé le Mardi 18 Mars 2014 à 14:32 | Lu 358 fois | 0 commentaire(s)


S. Diallo et A. Diawara ont été présentés, hier, au Procureur de Tambacounda par la Brigade de recherches (Br) de cette localité, confortée par le Haut commandement de la gendarmerie pour faire la lumière sur la série de meurtres des malades mentaux. Et ce qui se susurrait commence à se confirmer : cette série de meurtre relève du… sacrifice humain sur des sites de recherche d’or.


Libération révèle que la Brigade de recherches (Br) de la gendarmerie de Tambacounda a mis, hier, à la disposition du Parquet de la même localité deux suspects interpellés dans le cadre de la chasse à l’homme ouverte après la série de meurtres de malades mentaux. Plus précisément, il s’agit des nommés S. Diallo et A. Diawara contre qui les gendarmes ont réuni des indices graves et concordantes tendant à les faire inculper pour meurtre avec actes de barbarie. Aussi incroyable que cela puisse paraître, c’est la piste du sacrifice humain qui a été retenu : les membres des victimes amputés devaient servir à « calmer les djinns » se trouvant sur des sites aurifères. Plusieurs éléments glanés par les enquêteurs de la Brigade de recherches (Br) ne plaident pas en faveur des deux mis en cause présumés. 
leral




Publicité



Facebook