Me El Hadji Diouf à Ali Haidar: " un tricheur, un fraudeur hors pair ; un voleur qui crie au voleur!"


Rédigé le Jeudi 18 Juillet 2013 à 14:17 | Lu 331 fois | 1 commentaire(s)



Me El Hadji Diouf à Ali Haidar: "  un tricheur, un fraudeur hors pair ; un voleur qui crie au voleur!"
Le feu continue de couver entre le Ministre de l’Environnement et du Développement, M.Ali Haidar et  l’Union Nationale des Coopératives des Exploitants Forestiers du Sénégal (UNCEFS). Le président de la structure, M. Abdoulaye Sow et son avocat, Me El hadji   Diouf viennent de co-animer une conférence de presse pour fustiger ce qu’ils appellent « la grande magouille » organisée par Haidar et ses agents au sein de ce  secteur. Après l’avoir accusé d’un détournement de 420 millions F CFA, M. Diouf entend déposer prochainement une  question orale sur la table du Président de l’Assemblée nationale  pour tirer cette affaire au clair. Selon M. Abdoulaye Sow : «  Suite à notre AG pour décréter un mouvement d’humeur, le Ministre Ali Haidar s’en est pris vertement à nous. Il nous a insulté, injurié et taxé de lobbyistes, de vauriens et ennemis de la forêt. Il m’a cité nommément et m’a taxé de repris de justice. J’ai tous les extraits sonores et j’ai déjà saisi mon avocat pour le trainer en justice. Il faut qu’il apporte les preuves de ses accusations. C’est un incapable, un incompétent qui, depuis son installation au Ministère fait dans les invectives, les insultes et les accusations gratuites.»

Prenant la parole, Me El hadji Diouf de dire : « M.Haidar Al Ali est un brut. Il ne connaît ni l’arbre ni la forêt mais un peu de l’eau. C’est un tricheur, un fraudeur hors pair ; un voleur qui crie au voleur. Il organise la fraude au sein de ce Ministère sans en donner l’air. Il privilégie la fraude et l’illégalité sur la légalité, sur la règle. Il empêche l’exploitation dans les zones régulières (3500 F CFA / le sac contre 2500 f Cfa dans les zones irrégulières). De Décembre 2012 à nos jours 1400 camions sont recensés, soit 420 millions de f CFA en chiffre d’affaires qu’il n’a pas versés dans le Trésor Public. Aujourd’hui, il est passible de crime devant la haute cour de justice. C’est un comportement de voleur. Que le Président Macky active l’IGE pour aller fouiller dans son Ministère, ne serait qu’au nom de la dignité républicaine », peste-t-il.
 
Xamle.net