Macky aperçu au volant de sa voiture à Sandaga


Rédigé le Lundi 29 Avril 2013 à 09:00 | Lu 55 fois | 1 commentaire(s)


Selon l' Observateur, le Président Macky Sall a été aperçu, samedi dernier, aux environs de 15 heures, conduisant lui-même sa voiture 4X4 à Sandaga. Une scène inédite qui a drainé des foules tout au long de l’avenue Peytavin de Dakar.


Macky aperçu au volant de sa voiture à Sandaga

Une scène qui ne se passe pas tous les jours dans un pays africain. Un président de la République, en fonction, accompagné de son épouse, installé confortablement au volant de sa voiture, faire une balade dans les rues de la capitale.

C’est la scène à laquelle les marchands et autres usagers du marché Sandaga ont assisté, samedi dernier, aux environs de 14 heures à Dakar. Le Président Macky Sall a été aperçu seul au volant de sa voiture, sans service de protocole, sans flèche encore moins de jalonnement visible de la police.

Cette scène n’a pas échappé aux piétons et autres marchands qui jonchent l’avenue Peytavinà cette heure de la journée. Selon des témoins de la scène, «le président de la République conduisait lui-même sa voiture, une 4X4 de marque Toyota. Il avait à ses côtés son épouse, Marième Faye. Derrière sa voiture, il y avait une Ford dans laquelle se trouvaient quatre gardes du corps». Arrivé au niveau de l’immeuble Kébé, poursuivent nos interlocuteurs, Macky Sall a marqué un stop au feu rouge. Il a baissé les vitres de la voiture pour serrer les pinces aux curieux qui ont accouru pour voir la scène inédite qui s’offre à leurs yeux.

Certaines personnes n’ont pas manqué de lui dire de vive voix que les temps sont durs. D’autres l’ont encouragé à aller de l’avant dans ses efforts constants de faire développer le Sénégal. Aux uns et autres, le Président Macky Sall a demandé de tenir bon et que tout ira bien.

Joint au téléphone, le porte-parole du président de la République, Abou Abel Thiam, a indiqué que ce n’était pas une opération de communication. Si c’était le cas, tous les services de communication de la Présidence en seraient informés à l’avance. Mais c’est une information qu’il a apprise, dimanche soir, comme tout le monde.

Pour lui, il s’agit d’une immersion du président de la République sans protocole, pour sentir et échanger directement avec son Peuple. Parce que, selon Abel Thiam, «ce sont des choses qui lui manquaient en tant que Président. Il a reçu sur son passage les encouragements des populations».




1.Posté par DIOUF le 30/04/2013 14:43
C'est cousu de fil blanc comme une opération Pro-active de communication et d'Intox et ce n'est point une première ni en Afrique ni en Occident il en faudra beaucoup plus pour inverser la tendance actuelle qui n'est pas des plus brillante au niveau du baromètre de la popularité.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés


Publicité



Facebook