MEURTRE A PETIT MBAO : Un jeune homme de 25 ans froidement abattu d'une balle par des hommes armés


Rédigé le Mercredi 3 Juillet 2013 à 11:30 | Lu 193 fois | 0 commentaire(s)


La cité Dabakh, sise à Petit-Mbao, est sortie de l'anonymat depuis le week-end dernier, mais de bien triste manière. Un meurtre y a, en effet, été commis dans la nuit du dimanche au lundi, plongeant ainsi, tout le quartier dans la consternation et la désolation. Un jeune homme de 25 ans, identifié sous le nom de Djiby Sarr, y a été abattu par des hommes armés, apparemment des cambrioleurs qui se sont introduits dans son domicile où logeait temporairement la victime.
Selon les témoignages de son oncle, sur les ondes de la Rfm, «des cambrioleurs ont tiré une balle sur lui. Il est décédé sur le coup. Il était venu à Dakar pour chercher des papiers, car il avait sa maîtrise en Gestion et devait déposer un dossier pour un emploi à Louga. Normalement, c’est ce lundi qu’il devait retourner à Louga, sa ville natale», a renseigné l’oncle. Ce dernier indique ne pas connaître les circonstances dans lesquelles son neveu a été tué.
Du côté également de ses proches, on ne sait pas pour le moment, si Djiby Sarr a été tué par des cambrioleurs ou pas. A-t-il surpris les visiteurs nocturnes en train d'accomplir leur forfait ? A-t-il voulu s'interposer, pour les empêcher de commettre un forfait ? Autant de questions qui seront sans doute élucidées par l'enquête ouverte par la gendarmerie de la localité qui a procédé au constat d'usage.


MEURTRE A PETIT MBAO : Un jeune homme de 25 ans froidement abattu d'une balle par des hommes armés
Il faut dire que seule cette enquête est à même de déterminer les circonstances exactes dans lesquelles, ce jeune homme à la fleur de l'âge et qui avait devant lui un avenir prometteur, a été tué.
Signalons que dans la même nuit du meurtre, un autre cas de cambriolage a été signalé dans les parages, exactement à Petit-Mbao. Un père de famille, inspecteur des douanes, a également été victime d'un vol de son téléviseur écran-plat et de ces accessoires. Ce dernier a d'ailleurs porté plainte contre X, au niveau de la gendarmerie de Mbao.
Ndèye ANNA NDIAYE


Nouveau commentaire :

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés