ME NAFISSATOU DIOP CISSE (REWMI) : « Macky Sall n’était pas préparé pour diriger le Sénégal »


Rédigé le Lundi 3 Juin 2013 à 13:09 | Lu 104 fois | 0 commentaire(s)



ME NAFISSATOU DIOP CISSE (REWMI) : « Macky Sall n’était pas préparé pour diriger le Sénégal »
Me Nafissatou Diop Cissé est formelle ! «Macky Sall n’était pas suffisamment préparé pour diriger le Sénégal». La célèbre notaire chargée des relations avec la presse à Rewmi (parti de Idrissa Seck) a fait cette déclaration hier, dimanche 2 juin 2013, dans «Objection», l’émission dominicale aminée par notre confrère Baye Omar Guèye, de Sud FM (privée).
«Macky Sall a pris le pouvoir mais il n'était pas préparé à l’exercer». Cette déclaration porte la signature de Me Nafissatou Diop Cissé, chargée des relations avec la presse de Rewmi.
Invitée de l’émission dominicale «Objection» de Sud FM hier, dimanche 2 juin, la notaire a listé plusieurs «hésitations et errements» dans les prises de décision du nouveau régime.
Me Nafissatou Diop Cissé dit avoir relevé une «cacophonie» notamment dans la communication gouvernementale, surtout sur la nomination du nouveau Directeur général de la Police. «Il y a trop de désordre. Tantôt, on nous dit que c'est Abou Abel (Thiam), tantôt, c’est Souleymane Jules Diop ou Latif (Coulibaly). La dernière en date que ce sont les trois communiqués qui ont été envoyés à la presse», déplore-t-elle avant de faire part de son étonnement quant à la destination des 3 milliards recouvrés dans la traque des biens mal acquis.
«Il y a un flou total qui entoure cet argent. Il faut nous dire qui a donné quoi, pourquoi et combien ? D’ailleurs, je ne comprends pas qu’on veuille donner cet argent à une agence de sécurité alors que notre Police nationale n’a pas encore les moyens de sa politique ?», tonne Me Cissé, qui précise être d’accord avec la traque des biens mal acquis.
Toutefois, elle fustige la «publicité» qui l’entoure en plus de la communication sur la venue à Dakar du président Barack Obama. «Ce n’est pas la première fois qu’un président des Etats-Unis vient au Sénégal. Obama ne vient pas pour Macky Sall. Il vient plutôt pour l’exemplarité de la démocratie sénégalaise. C’est tout le monde qui s’est battu. Avant lui, Bush (sous Wade) était venu ici. Clinton (sous Diouf) aussi», rappelle la notaire.
En plus de cette «cacophonie», la chargée des relations avec la presse de Rewmi, dit avoir noté des «errements», de la «maladresse» et des «tâtonnements» dans les actions du régime de Macky Sall.
«Comment peut-on organiser un séminaire sur la régulation des marchés et ne pas y associer l’ARMP et son directeur ?», s’interroge-t-elle, pour arriver à la conclusion selon laquelle «rewmi doxul» (rien de va dans le pays, en wolof).
«Oumar Guèye et Pape Diouf ne sont plus membres de Rewmi»
Par ailleurs, Me Nafissatou Diop Cissé a révélé que Oumar Guèye (ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement) et Pape Diouf (ministre de la Pêche et des Affaires maritimes) ne sont plus des militants de Rewmi. «Le problème de Oumar Guèye et de Pape Diouf est dépassé. Ils ne savent plus rien du parti. Ils ne viennent plus aux réunions. Ce sont maintenant des militants de l’APR», ironise-t-elle. «A Rewmi, ce n’est pas le problème de personne qui nous intéresse mais plutôt le parti. Ils ont choisi parce qu’il y a des gens qui aiment des avantages», a-t-elle déclaré.
La chargée des relations avec la presse de Rewmi n’a pas non plus été tendre avec Moustapha Diakhaté, président du groupe parlementaire de la coalition Benno Bokk Yakaar. «Il se prend pour le président du Parlement. Il dit tout ce qu’il veut. Il insulte tous les gens», a-t-elle déploré.
Sud Quotidien
 




Publicité



Facebook