Les cadres libéraux ont lavé le linge sali par Wade


Rédigé le Vendredi 14 Février 2014 à 16:09 | Lu 140 fois | 2 commentaire(s)



Les cadres libéraux ont lavé le linge sali par Wade
La proposition mort-née de Wade d’évincer Abdou Aziz Diop actuellement à Rebeuss, pour le faire remplacer par Lamine Bâ dans une nouvelle structure était hier au cœur des débats de la réunion  de la Fédération nationale des cadres libéraux (Fncl). Des discussions, il est ressorti que tout est parti d’un mail de demande de soutien financier envoyé par Lamine Bâ à Wade… Détails d’une rencontre aux allures de «ndeup».  
Le coup de poignard dans le dos, mort dans l’œuf, de l’ex-président de la République et consistant à dissoudre la Fédération nationale des cadres libéraux (Fncl)  dirigée par Abdou Aziz Diop actuellement en prison ; pour mettre en place la Commission nationale des cadres (Cnc) a été au cœur de la réunion de la Fnlc d’hier. Depuis la défaite du Pds le 25 mars dernier, aucune réunion des cadres bleus n’a enregistré un tel record d’affluence. Les libéraux qui étaient inscrits aux abonnés absents des rencontres de cette instance, ceux qui se faisaient de plus en plus rares, ont tous répondu présents hier. 
Abdou Khafor Touré, porte-parole de la Fncl et qui présidait la rencontre, a comme il est d’usage, campé le sujet avant d’annoncer l’ordre du jour : la surprenante décision d’Abdoulaye Wade. 
 
TOUT EST PARTI D’UNE DEMANDE DE SOUTIEN FINANCIER ADRESSÉE PAR LAMINE BA A WADE
Des débats, il est ressorti que tout est parti d’une demande de soutien financier faite par Lamine Bâ, proche de Karim Wade, à Abdoulaye Wade. Dans le courriel qu’il a envoyé à l’ex-locataire du Palais Présidentiel, Bâ à qui Wade a fait parvenir la somme de deux (2) millions le remercie vivement. Dans son texte, l’ancien membre de la Génération du concret qui semble tirer le Diable par la queue, confirme à Wade qu’il a bien reçu l’argent qui lui a permis de régler une bonne partie des problèmes financiers auxquels il est confronté, notamment ses arriérés de loyer.
Dans le même mail, il dit au pape du Sopi que la structure des cadres est dans une certaine léthargie depuis quelques temps. Abdou Aziz Diop est en détention, Abdou Khafor Touré voyage beaucoup, Abdoulaye Sow est à l’Ecole nationale d’administration (Ena), Lamine Bâ a donc tout bonnement proposé ses services à Wade pour diriger la Fncl. Rusé comme un renard, Wade, depuis Versailles, a concocté un plan machiavélique pour mettre hors circuit Abdou Aziz Diop. 
 
DEPUIS VERSAILLES, WADE BOMBARDE DES «CONSULTATIONS A DOMICILE» 
Acceptant la proposition de Lamine Bâ qu’il a bombardé président de la Cnc qui devait remplacer la Fncl, il a fait une liste des 9 autres membres de la nouvelle structure. Ce travail fait, Wade envoie le mail de sa «short list» à un nombre restreint de hauts responsables du Pds ; avec comme intitulé… «consultations à domicile». Certains destinataires n’ont pas manqué de marquer leur désaccord. C’est de cette façon que la genèse de cette affaire qui a fait couler beaucoup d’encre et de salive a été faite à la réunion. A 99 % , les participants à la rencontre ont fustigé cette démarche de Wade.
Mieux, des membres de la nouvelle structure mort-née ont fait savoir que s’ils avaient été consultés, ils auraient catégoriquement décliné l’offre de faire partie de cette liste. Les  cadres libéraux se sont aussi offusqués du fait que Wade ait porté son choix sur une personne qui n’a aucun background. 
 
WADE A ABDOULAYE SOW : «ENCORE UNE FOIS, J’AI ÉTÉ ABUSÉ»  
Lorsqu’il a pris la parole, Abdoulaye Sow a soutenu avoir envoyé un mail salé à Wade pour lui dire ses quatre vérités. L’ex-président de la République a préféré lui répondre de vive voix, selon Sow et lui a dit au téléphone : «encore une fois, j’ai été abusé».
La sempiternelle bonne excuse… 
 
MAMADOU LAMINE KEITA PROPOSE QUE TOUT LE MONDE RENDE VISITE A AZIZ MERCREDI PROCHAIN
Mamadou Lamine Keïta pour sa part a proposé à l’assistance, que tous les cadres se procurent un permis de visite afin qu’ils se rendent tous à Rebeuss, mercredi prochain ; pour dire à Abdou Aziz Diop qu’il est et qu’il reste secrétaire général de la Fncl et qu’il jouit toujours de la confiance de ses frères de parti. 
 
QUE L’ARTICLE 23 QUI DONNE UN DROIT DE VIE ET DE MORT A WADE SOIT RAYÉ
Pour finir, les cadres ont aussi demandé que l’article 23 qui donne à Abdoulaye Wade un pouvoir de vie et de mort sur toutes les structures et leurs membres, soit définitivement rayé du règlement intérieur du Pds.
 
Mahanta Mbow et Assane Kébé se frottent
Les débats ont été houleux. Certains s’en sont vivement pris à Me Abdoulaye Wade. Par moments, les ners se sont chauffés. Mahanta Mbow et Assane Kébé (coopté dans la structure mort-née) ont même élevé la voix. Heureusement, il n’y a pas eu de bagarres…
L'As




Publicité



Facebook