Le président de Montpellier va dégager M’Baye Niang


Rédigé le Vendredi 14 Mars 2014 à 04:11 | Lu 261 fois | 0 commentaire(s)


Comme à son habitude, Louis Nicollin n’a pas fait dans la langue de bois lorsqu’on lui a demandé d’évoquer le futur de ses joueurs. Le président de Montpellier a avoué qu’il ne comptait pas conserver M’Baye Niang, qu’il honorera sa promesse pour Rémy Cabella, et qu’il discutera avec Benjamin Stambouli.


Le président de Montpellier va dégager M’Baye Niang
Malgré ses trois buts en sept matches avec Montpellier depuis son arrivé en prêt de l’ AC Milan, les dirigeants héraultais ne compte pas prolonger l’aventure avec M’Baye Niang l’an prochain. Pour Louis Nicollin, ses frasques extra-sportives ne correspondent pas aux valeurs du club : "Prolonger son prêt ? Il n’en n’a jamais été question, a lâché le président du MSHC sur les ondes de France Bleu Hérault lundi soir. Pour faire plaisir, moi, je veux bien mais faut pas qu’on me prenne pour un con quand même. Ce n’est pas un joueur pour nous. Si vous trouvez qu’il fait la différence, tant mieux. Mais je ne pense pas qu’actuellement il fasse la différence, peut-être depuis l’histoire de la Ferrari". 

Effectivement, l’attaquant de 19 ans enchaîne les apparitions dans la rubrique faits divers. Selon Rolland Courbis, c’est largement dû à son jeune âge : "Il y a une évolution. Quand on envoie Niang à Milan à 17 ans… C’est comme si le mec, on le faisait passer de la maternelle à la fac alors que pour moi, il est en train d’apprendre l’alphabet !", avait-il lancé dans L’Equipe, il y a trois semaines. L'international espoir a été condamné à 18 mois de prison avec sursis euros et 700 euros d'amende par le tribunal correctionnel après cet accident au volant de sa Ferrari  avec délit de fuite, blessures involontaires, mise en danger et conduite sans permis, le 2 février dernier.

Pour Cabella : "Quand je donne ma parole à quelqu'un, je la respecte"

En revanche, le "Loulou" Nicollin assure qu’il laissera partir Rémy Cabella  : "Quand je donne ma parole à quelqu'un, je la respecte. On lui a promis que s’il trouvait un club ambitieux, on le laisserait partir". Pour finir, il a abordé le cas de son milieu de terrain Benjamin Stambouli, sur lequel l’OM et l’OL ont des vues : "Il ne lui reste plus qu’un an, il va falloir qu’on se décide à le vendre ou le prolonger, mais je crois qu’il ne veut pas prolonger. Je pense qu'il veut aller voir ailleurs. On ne va pas le garder un an et prendre rien du tout après". Pas de doute, il y aura du mouvement lors du prochain mercato du côté de la Paillade.
 
 



Dans la même rubrique :
< >


Publicité



Facebook