Le premier mariage homosexuel a été célébré en France


Rédigé le Mercredi 29 Mai 2013 à 21:04 | Lu 250 fois | 0 commentaire(s)


Vincent Autin et Bruno Boileau sont devenus mercredi à Montpellier les premiers homosexuels de France à célébrer leur union à la mairie après l'adoption de la loi autorisant le mariage et l'adoption "pour tous".


Le premier mariage homosexuel a été célébré en France
Les deux hommes se sont dit "oui" dans une salle de l'hôtel de ville en présence de la porte-parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem, une amie du couple, de plus de 400 invités et participants et de quelque 200 journalistes.
 
Après l'échange des consentements, les deux nouveaux époux, qui étaient tous deux vêtus d'un costume noir - avec une cravate noire pour Vincent et un noeud papillon noir pour Bruno -, se sont embrassés sous un tonnerre d'applaudissements.
Cette cérémonie marque l'aboutissement d'un long processus législatif au cours duquel des milliers d'opposants sont descendus dans la rue pour contester le projet.
Mercredi, des membres de forces de l'ordre étaient déployés autour de la mairie de Montpellier pour éviter tout débordement. Un fumigène a été aperçu à l'arrière de l'hôtel de ville pendant la cérémonie, sans qu'on sache dans l'immédiat qui l'avait actionné.
"C'est donc un grand honneur pour moi de vous dire que vous êtes unis par le mariage au nom de la loi", a dit aux deux époux la maire de la ville, Hélène Mandroux, qui a salué un "moment historique pour notre pays".
Vincent Autin, 40 ans, et Bruno Boileau, de dix ans son cadet, sont les premiers bénéficiaires de la loi ouvrant le mariage aux couples de même sexe, votée définitivement au Parlement le 23 avril et validée par le Conseil constitutionnel il y a dix jours.
Ce texte, adopté après plus de 170 heures de débat parlementaire, a fait de la France le 14e Etat du monde à autoriser le mariage homosexuel.
Malgré la publication de la loi le 18 mai au Journal officiel, des dizaines de milliers d'opposants, soutenus par une partie de l'UMP et de l'extrême droite, ont encore défilé dimanche à Paris lors d'un baroud d'honneur contre le texte.
VERS UNE PREMIÈRE ADOPTION
"Le vrai symbole, c'est l'amour qui a triomphé d'une part de haine", a déclaré Vincent Autin, très ému, lors d'un discours.
Après la cérémonie, les deux mariés sont apparus au balcon de l'hôtel de ville de Montpellier, d'où ils ont salué plusieurs dizaines de personnes venues les applaudir.
"On repense à tous ces militants qui ont oeuvré ces dernières années pour faire progresser la France dans la modernité", a dit Vincent Autin à la presse.
"C'est un combat qui est gagné, c'est un très beau combat, pour le moment place à la fête (...) C'est l'amour qui l'a emporté sur plein de choses. C'est une journée d'amour."
Les deux hommes ont indiqué envisager à terme l'adoption d'un enfant.
"Nous pensons à concrétiser ce livret de famille qu'on vient de nous donner, c'est sûr", a souligné Bruno Boileau.
"On n'est pas à la minute. On va profiter un peu de ce temps qu'on a pour nous, profiter de notre mariage, et puis on ira tranquillement se renseigner plus précisément sur une demande d'agrément."
Vincent Autin, président de l'association montpelliéraine "Lesbian & Gay Pride", et Bruno Boileau sont en couple depuis environ sept ans. Le premier a demandé le second en mariage par téléphone en septembre dernier, après avoir appris que la première union homosexuelle serait célébrée à Montpellier.
La ville a été élue récemment "ville la plus gay-friendly" de France par le magazine Têtu.
Ce premier mariage entre personnes du même sexe intervient deux ans après que la maire de Montpellier a procédé à une cérémonie d'union entre deux homosexuels en février 2011, un "mariage" purement symbolique à l'époque.
En 2004, un autre "mariage" avait été célébré à Bègles, en Gironde, par le député-maire Noël Mamère (EELV), mais il avait ensuite été annulé par la Cour de cassation en 2007.
Reuters
 


Nouveau commentaire :
Facebook

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés


Publicité



Facebook