Le Sénégal et le Tchad veulent un procès radio-télévisé pour Habré


Rédigé le Jeudi 14 Novembre 2013 à 16:34 | Lu 107 fois | 2 commentaire(s)


Le Sénégal et le Tchad souhaitent un procès radio-télévisé pour l'ex-président tchadien Hissène Habré réfugié depuis 1990 à Dakar où il devrait être jugé notamment pour crimes de guerre, a affirmé mercredi le ministre sénégalais de la Justice, Sidiki Kaba.


Le Sénégal et le Tchad veulent un procès radio-télévisé pour Habré
"Nous avons pu approcher nos partenaires techniques" concernant l'organisation du jugement de M. Habré, "si procès il doit y avoir, nous voulons que ce procès soit radio-télévisé", a déclaré Sidiki Kaba devant la presse en présence de son homologue tchadien, Jean-Bernard Padaré, en visite au Sénégal.
"Nous allons voir quels sont les organes de presse ici, au niveau du Sénégal, et les organes de presse au niveau du Tchad qui vont être chargés de cette transmission. Parce que la question fondamentale, c'est l'appropriation de ce procès aussi bien par les Sénégalais que par les Tchadiens", a ajouté M. Kaba, dont les propos ont été diffusés par la radio publique sénégalaise RTS.
"Puisqu'on dit que le procès est public, (. . . ) à travers les médias, nous aurons la capacité de faire en sorte que tout le monde comprenne de façon assez précise ce qui se passe au niveau de Dakar", a-t-il expliqué, en réaffirmant la "volonté affichée" des autorités des deux pays "de faire en sorte qu'un procès juste et équitable soit organisé" par le Sénégal.
Hissène Habré a été inculpé de crimes de guerre, crimes contre l'humanité et tortures commis au cours de ses huit ans au pouvoir (1982-1990) avant d'être renversé en 1990 par l'actuel président Idriss Deby Itno. Depuis sa chute, il vit en exil au Sénégal.
 
Dakar et l'Union africaine ont signé en décembre 2012 un accord pour la création au Sénégal d'un tribunal spécial en vue de le juger. En mai 2013, le Tchad et le Sénégal ont signé un accord devant permettre aux juges du tribunal spécial chargés de son procès de mener des enquêtes au Tchad.
L'ex-président Habré a été arrêté le 30 juin à Dakar puis inculpé le 2 juillet par le tribunal spécial et placé en détention préventive. Conduit dans un premier temps dans un pavillon spécial d'un hôpital de Dakar, il a été transféré récemment dans une maison d'arrêt réhabilitée.
 


Nouveau commentaire :

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés


Publicité



Facebook