Le Plan Jaxaay va livrer ses secrets


Rédigé le Mercredi 3 Juillet 2013 à 11:51 | Lu 85 fois | 0 commentaire(s)



Le Plan Jaxaay va livrer ses secrets
L’ex-sénatrice Aida Ndiongue, déjà sous contrôle judiciaire, a comparu ce mardi 02 juillet devant le doyen des juges, Mahawa Sémou Diouf. Elle a été entendue dans le cadre de l’affaire des produits phytosanitaires du Plan Jaxaay. Abdou Aziz Diop, ancien directeur de cabinet de Oumar Sarr au ministère de l’Habitat et ancien coordonnateur du Plan Jaxaay, Serigne Ly, ancien directeur des constructions au ministère de l’Urbanisme et de l’Habitat, Ndiagne Fall, Alioune Badara Badiane (Namora), Galaye Kanghe Ndiaye entre autres personnes citées dans la même affaire, ont également défilé devant le magistrat instructeur.
 
Tous sont repartis libres du cabinet. Des sources judiciaires révèlent toutefois que les auditions continueront cette semaine et que la mise sous mandat de dépôts des concernés paraît de plus en plus probable. Au départ, il s’agissait d’un marché de 5 milliards de francs Cfa de produits phytosanitaires, exécuté par le ministère de l’Habitat et la Construction, à la suite d’un appel d’offres restreint de novembre 2011 pour l’année 2012. A l’arrivée, on s’est retrouvé avec des marchés fictifs évalués à… 77 milliards de francs « encaissés » par des sociétés mises en place par Aïda Ndiongue..
 
De 2007 à 2012, les marchés sont pratiquement gagnés par l’ex-sénatrice pour les besoins du Projet de construction de logements sociaux et de lutte contre les inondations et les bidonvilles (connu sous le nom Plan Ja¬xaay), rappelait « Le Quotidien » dans une enquête consacrée à ce dossier qui figure en bonne place dans la traque des biens mal acquis..
 
Depuis 2007, ce sont exclusivement des sociétés de l’ex-sénatrice qui ont gagné tous les marchés du Plan Jaxaay avec évidemment l’appui du ministère de l’Habitat et de la Construction. Dans ce département, elle aurait de solides liens et tissé un vaste réseau de complicités qui lui ont permis de gagner ces marchés lucratifs et de ramasser au moins 77 milliards.
 
A l’image de l’Entreprise générale de fournitures et entretien divers (Egfed) qui a gagné entre autres les marchés de 2011 et 2012, toutes les entreprises adjudicatrices sont des « prête-noms » dont elle détient les rênes. Le Plan Jaxaay,avait été initié par le président Wade pour reloger vers les zones rurales de la région de Dakar les sinistrés des inondations dans certains quartiers de Guédiawaye et Pikine.

NETTALI.NET




Publicité



Facebook