Le Comité de miss Sénégal veut passer en SARL


Rédigé le Mercredi 8 Janvier 2014 à 14:05 | Lu 305 fois | 0 commentaire(s)


Comme miss France, miss Sénégal veut devenir une société à responsabilité limitée. L’annonce est faite l’un des organisateurs Moïse Ambroise Gomis, lors d’un entretien avec EnQuête.


Le Comité de miss Sénégal veut passer en SARL

Pour mieux assurer l’organisation de miss Sénégal, son principal promoteur Ambroise Gomis veut en faire une société à responsabilité limitée (SARL), avec un capital ouvert. Gomis l’a confié à EnQuête lors d’un entretien. “On veut d’abord récompenser les anciennes miss et tous ceux qui ont soutenu l’élection de miss Sénégal jusqu’ici”, a-t-il expliqué. Des actions vont être données gratuitement à ces derniers dans la nouvelle structure. Libre à chacun d’entre eux de saisir la main ainsi tendue, ajoute le promoteur. Pour réaliser son projet, M.A. Gomis a confié le procédé et la démarche à un notaire de la place. “Cela nous permettra aussi de mieux gérer l’organisation”, a-t-il précisé.
 

En attendant que les choses prennent forme, miss Sénégal 2013 se prépare en grandes pompes. La marraine est déjà choisie. Il s’agit de Maïmouna Diallo, lauréate en 1997. Originaire de Kolda, la jolie liane au teint clair a fait du chemin depuis lors. C’est pourquoi les organisateurs de l’élection de la plus belle fille du Sénégal souhaitent l’offrir en exemple aux jeunes filles. “Kolda compte les plus belles filles du Sénégal. Mais c’est l’une des régions où le taux d’alphabétisation des filles reste encore assez faible. Et beaucoup d’entre elles ne finissent pas leur cursus”, a décrié M. Gomis. “On veut leur montrer qu’il est possible de réussir dans les études. C’est pourquoi on a choisi Maïmouna Diallo cette année”, a-t-il ajouté. Cela semble aussi une façon de participer au rayonnement de la cité ainsi qu’au développement du pays.
 

La finale de Dakar fixée au 18 janvier

D'autre part, la composition du jury va être revue lors de cette édition. Ce, pour éviter des polémiques comme celles qui ont suivi l’élection de Marie Thérèse Ndiaye comme miss Sénégal 2012. “Le jury cette année, ce sera une surprise. Vous verrez le moment venu”, a promis M. Gomis. Cette année, la grande finale est prévue à Saly et se tiendra peut-être en début février. Mais “la date sera choisie après que toutes les régions auront choisi leurs candidates”, a renseigné M. Gomis.

La plupart des régions ont déjà élu leurs représentantes. Parmi le groupe restant, figure Dakar. La remplaçante de Nafissatou Diagne, miss 2012, sera connue le 18 janvier prochain. Il y a 12 candidates en lice venues de différents quartiers de la capitale sénégalaise dont Pikine, Guédiawaye, Parcelles et le centre-ville.

Enquete





Publicité



Facebook