Lamine Ba sur SenTV: "Moustapha Niasse, Amath Dansokho, Abdoulaye Bathily… tous savaient que Macky Sall n’était pas le meilleur candidat"


Rédigé le Lundi 13 Mai 2013 à 14:21 | Lu 319 fois | 2 commentaire(s)


VIPEOPLES.NET Le président du Parti pour la liberté et la citoyenneté (PLC/DJ) a soutenu dimanche que tous les ténors de la scène politique, qui gravitent autour du président Macky Sall, au pouvoir, savaient que celui-ci n’était pas le meilleur profil pour incarner la fonction présidentielle.


Lamine Ba sur SenTV: "Moustapha Niasse, Amath Dansokho, Abdoulaye Bathily… tous savaient que Macky Sall n’était pas le meilleur candidat"
Le Yonnou Yokkuté est une alliance « hétéroclite, de conjoncture, de partage de gâteau », a estimé Lamine Bâ, invité de l’émission Opinion sur Walf Tv ce dimanche. Selon lui, la coalition compte des vieux barons qui auraient dû se  retrouver en retraite, mais ils ont préféré soutenir un piètre candidat à la Présidentielle 2012 qui leur  a garanti un partage du gâteau. «Alors que dans leur for intérieur, ils savaient que ce n’était pas le meilleur candidat». L’ancien militant du Parti démocratique sénégalais (PDS) fait ainsi référence à Moustapha Niasse (président de l’Assemblé nationale, AFP), Amath Dansokho du PIT et Abdoulaye Bathily de la LD (ministre-conseillers).
«Tous étaient convaincus que ce candidat (Macky Sall) n’était pas le meilleur», souligne Lamine Bâ. Le président du PLC dit s’être rendu personnellement chez Moustapha Niasse pour attirer son attention sur  le fait que  le candidat Macky Sall ne serait pas à la hauteur de la fonction présidentielle. En réponse, l’actuel président de l’Assemblée nationale,  aurait répondu «Oui, mais qu’est-ce qu’il faut faire» ?
Pour comprendre la réponse de M. Niasse, rappelons qu’à la suite de l’échec de sa tentative d’introduction du ticket présidentiel, et l’intention à lui prêtée de vouloir transmettre le pouvoir à son fils Karim, toute l’opposition regroupée au sein du Mouvement du 23 juin (M23), s’était dressée contre Me Abdoulaye Wade jusqu’à sa chute. C’est d’ailleurs pour avoir montré son hostilité à ce projet (ticket présidentiel), que Lamine Bâ, alors ministre du gouvernement Souleymane Ndéné Ndiaye, s’est vu exclu du Parti démocratique sénégalais (PDS).
Diouma Dieng Diakhaté,  aurait été mieux que Macky Sall
 L’ancien ministre de Me Abdoulaye Wade  ne manque pas de critique  à l’endroit du pouvoir de Macky Sall au pouvoir depuis plus d’un an.  Les actes posés par le chef de l’Etat n’emballent pas Lamine Bâ.  Selon lui, ce n’est qu’un projet de gouvernance  «socialiste»  que le président Macky Sall est en train de mettre en œuvre.
Quoiqu’il ne voulût pas véritablement d’un troisième mandat du président Wade, Lamine Ba affirmé avoir été obligé de lui accorder sa voix en vue d’empêcher le retour des socialistes au pouvoir. Toujours que l’ancien ministre est persuadé que  l’actuel chef de l’Etat est «kidnappé» par des socialistes et des communistes. «Il y a des politiciens qui sont ont leur temps et qui ne veulent pas aller à la retraire», a-t-il dit à l’endroit des vieux barons de la scène politique qui sont auprès du président Sall.
Poursuivant ses critiques, Lamine Bâ a estimé que la stylise Diouma Dieng Diakhaté, également ancienne candidate à la Présidentielle de 2012, qui avait fait un score insignifiant, aurait été meilleure présidente l’actuel chef de l’Etat. Lamine Ba qui se revendique Libéral et prône un libéralisme d’un autre type, se refuse de considérer Macky Sall comme Libéral.
Prié de faire le bilan d’un an de gestion du pouvoir du président Sall en donnant une note, Lamine Bâ a répondu «Je ne peux pas mettre une note sur une feuille blanche. Je ne vois rien. Je ne peux pas donner une note à une feuille blanche», lance-t-il laconique. Le Yonnou Yokkuté pour lui, « c’est juste un slogan» et non pas un véritable programme politique.




Publicité



Facebook