La sécurité de Francois Hollande fait encore polémique


Rédigé le Lundi 3 Février 2014 à 06:01 | Lu 161 fois | 3 commentaire(s)


Qu'ont fait les stars aujourd'hui ? La réponse dans notre 20h people ! Au sommaire ce soir : Valérie Trierweiler ne veut plus parler et la sécurité de François Hollande fait encore polémique après sa visite secrète aux parents de Julie Gayet en août.

Valérie Trierweiler ne veut plus parler. Et pour cause, elle a déjà beaucoup communiqué sur sa rupture avec François Hollande. Entre le 10 janvier, date de publication des photos exclusives de Closer de François Hollande casqué devant le domicile de Julie Gayet, et le 25 janvier, le samedi qui a sonné officiellement la fin de sa vie commune avec le président de la République, la journaliste n’a pas dit mot. En revanche, une fois le communiqué de séparation envoyé à l’AFP par son ex compagnon, Valérie Trierweiler s’est confiée. A Paris Match, tout d’abord lors de son voyage humanitaire, en Inde, avec Action contre la faim. De ses confidences à l’hebdomadaire, on retiendra : "Quand j'ai su, j'ai cru tomber d'un gratte-ciel'. Ou encore : "Cela peut paraître étrange mais, pour moi, je ne traverse pas une période de crise". L’ancienne Première dame a, dans le même temps, autorisé le Parisien Magazine à la suivre durant trois jours. La publication a mis en exergue dans son papier les sentiments de cette nouvelle "femme libre" qui n’aimait pas "les ors de l’Élysée". Mais aujourd’hui, elle aspire à une vie normale et souhaite ne plus accorder d’interviews, selon Sud Ouest. "J'entre en cure de silence", aurait-elle confié.

François Hollande, lui, devra surement s'exprimer très vite. En effet, sa sécurité fait encore polémique. Lorsque nous vous dévoilions le scoop sur sa liaison avec Julie Gayet, nous mettions aussi en exergue que la garde du corps du président de la République (qui l'accompagnait durant ses escapades chez la comédienne) n'avait pas repéré notre photographe. Un évènement qui a suscité beaucoup de questions autour de la protection du président. Aujourd'hui, c'est son escapade chez les parents de Julie Gayet, en août qui pose problème. En effet, à cette date il était en visite présidentielle à Auch (Gers) mais il a demandé, au déjeuner, un moment privé. Il a profité de ce répit pour se rendre en hélicoptère au château gersois de Monsieur et Madame Gayet. Le Figaro rapporte qu'un journaliste présent, ce jour-là, confiait : "Personne ne savait où il se rendait. Le préfet semblait d'ailleurs un peu affolé sur le moment, ainsi que divers services assurant sa sécurité".


La sécurité de Francois Hollande fait encore polémique




Publicité



Facebook