Vipeoples.net  | Site d'actualité sénégalaise des VIP

LUTTE-SA THIES-MALICK NIANG CE MERCREDI A DEMBA DIOP: Le grand défi des «Invaincus»


Rédigé le Mardi 30 Avril 2013 à 13:01 | Lu 110 fois | 0 commentaire(s)



LUTTE-SA THIES-MALICK NIANG CE MERCREDI A DEMBA DIOP: Le grand défi des «Invaincus»
L'arène va vivre de grands moments de lutte, ce mercredi 1er mai,  avec le grand gala organisé par Aziz Production au stade Demba Diop. Le combat entre Sa Thiés et Malick Niang de Yoff sera le point focal de ce gala qui s'annonce comme la réédition de la confrontation qui avait opposé leurs mentors Yakhya Diop Yékini et Balla Gaye 2. Mais la comparaison s'arrête-là, puisque les deux adversaires ont réalisé depuis leur irruption dans l'arène, la prouesse d'invincibilité en neuf combats couronnés tous de victoires. Ce choc sera précédé d'autres affiches non moins explosives, opposant Auguste Mbagnick Séne à  Bismi Ndoye  et « Gambien » et Baye Peul.
 
La confrontation entre Malick Niang-Sa Thiès est certainement l’un des combats les plus prometteurs de cette présente saison de lutte. Mais aussi très attendu par tous les férus de lutte.  Il est à ranger dans le registre des grands combats qui ont opposé dans le passée, Tyson à Yékini, Balla Gaye 2- Modou Lô et surtout celui ayant opposé Balla Gaye 2 à Yékini. En plus d’être les poulains de ces deux ténors, ils sont allés jusqu’à réveiller les affrontements entre accompagnateurs de Radisson lors de leur houleux face à face. Cette rivalité sera ainsi vidée lors de leur choc que d’aucuns annoncent comme une revanche par procuration  de Yakhya Diop Yékini, « détrôné» le 22 avril dernier par Balla Gaye 2, frère de Sa Thiés.

Quoiqu’il en soit, pour accéder à l’antichambre des ténors qui  trônent au sommet,  Malick Niang de l’écurie Yoff,  compte tout bonnement poursuivre sa dynamique, riche de 9 victoires avec en prime la victoire du Claf 2011. Un tournoi durant lequel il s’est véritablement révélé avec des victoires tout aussi expéditives que foudroyantes.  Il a permis au longiligne lutteur, que Yékini présentait comme un futur «  Roi », de se tailler une réputation de puncheur. Le Yoffois doit toutefois    ajouter à ses qualités de bagarreur une technique bien pointue pour ne pas être surpris par Sa Thiès de l’école de son père Double Less. Un  adversaire qui se présente non seulement avec le même palmarès et les mêmes dispositions athlétiques, mais avec une vivacité et même une certaine aisance dans ses prises. Moussa Dioum, Zarco, Boy Ngaye, Boy Séye pourront sans doute témoigner de la vivacité du fils de l’ancien champion Double Less.  Rien ne lui  sera cependant donné dans cette 10e sortie  qui doit définitivement le propulser dans la «cours des grands».
 
BISMI NDOYE -AUGUSTE MBAGNICK SENE:

A la recherche du temps perdu
A la traine depuis quelques saisons,  l’ancien champion d’Afrique Auguste Mbagnick Séne va renouer son pagne en prélude de la tête d’affiche. Le  sociétaire de l’écurie Thiamassass va croiser le fer avec Bismi Ndoye de l’écurie Soumbédioune avec l’espoir de rattraper le temps perdu et de reprendre sa place dans l’arène.  Pour cela il dispose de bons atouts techniques pour avoir largement fait ses preuves dans la lutte traditionnelle et au sein de l’équipe nationale dont il est le capitaine, à des campagnes victorieuses en Afrique.  Son instabilité dans l’arène ne plaide toutefois pas en sa faveur.  Car il hérite d’un redoutable adversaire non seulement assoiffé de victoires et reconnu comme un impénitent bagarreur et très loti sur le plan physique.  Bismi Ndoye a également un impératif de victoire après le retard qu’il a accusé durant sa carrière et surtout son retour infructueux avec le match nul concédé devant Pakala de Mbour lors de la  saison écoulée.
 
BAYE PEULH - GAMBIEN :
 
Le duel entre Baye Peulh de Rock Energie  et Gambien de l’écurie Boul  Falé ont  déjà largement donné le ton aux amateurs lors de leurs dernières joutes verbales du reste très houleuses. Un  face à face qui dénote du tempérament de deux lutteurs très portés à la bagarre. En restant plus de deux ans sans compétition, force est cependant de se demander si le coéquipier de Mohamed  Ndao Tyson Gambien a toujours conservé ce style de démolisseur qu’on lui connait et qui lui permet de déstabiliser souvent ses adversaires à la première attaque. Rien n’est moins sûr.  Depuis qu’il a été terrassé par Khadim Ndiaye 2, Gambien était tombé dans une sorte de léthargie. Pour booster sa carrière en berne, Il  doit donc se préparer à toute éventualité. Baye Peul qui  a largement montré ses potentialités  lors de son remporté face à  « Fifty cents » à du répondant et semble être prêt pour relever le défi de son  adversaire. Sa force athlétique et sa rapidité  lui seront surtout très précieuses.
Sudonline



Nouveau commentaire :

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 22:20 CAN féminine de handball : le Sénégal disqualifié



Publicité



Facebook