Khalifa Sall annonce la fermeture des marchés HLM et Tilène


Rédigé le Mercredi 30 Octobre 2013 à 18:34 | Lu 171 fois | 2 commentaire(s)


Le maire de Dakar Khalifa Ababacar Sall a annoncé mercredi la fermeture prochaine des marchés HLM et Tilène, deux places marchandes célèbres de la capitale présentées par l’édile comme »des bombes à retardement ».


Khalifa Sall annonce la fermeture des marchés HLM et Tilène

« Le marché HLM est une bombe à retardement et nous allons être obligés de le fermer malgré son importance », a-t-il dit au cours d’une visite du ministre du Commerce à la mairie de Dakar. De même, a relevé Khalifa Sall, le marché Tilène est « devenu étroit ».
Le maire de Dakar a rappelé que ses services n’ont en charge que sept marchés à Dakar. « Pour ces marchés dont nous avons la responsabilité, nous nous assurerons de leur réhabilitation pour les adapter aux normes internationales ».
 
Khalifa Sall a par ailleurs annoncé que le marché Kermel, en cours de réhabilitation, sera doté d’un parking et d’un bâtiment annexe où les commerçants seront installés. « Tout ce qui est autour du marché sera une zone piétonne qui sera pavée », a-t-il expliqué.
Revenant sur le cas du marché de Sandaga dont les commerçants ont été récemment déguerpis, il a dit que sa fermeture a été ordonnée par la préfecture de Dakar. La mairie s’est juste chargée de l’évacuation des occupants.
 
Après ces différents marchés cités, les mécaniciens seront à leur tour déguerpis « dans les semaines à venir », a indiqué le maire de Dakar.  »Nous allons voir de quelle manière nous allons faire sortir les mécaniciens dans les quartiers pour les trouver des sites adéquats », a-t-il fait savoir.
 »Ce n’est qu’ensuite que nous nous occuperons des menuisiers et des soudeurs », a-t-il ajouté, avant de relever le manque d’espace auquel sa mairie se trouve confronté.
 
 »La mairie n’a pas d’espace. Nous n’avons pas de titre foncier ni d’espace nous appartenant à moins de l’acheter. Cela est notre premier regret. Que l’Etat nous aide à avoir un foncier. S’il parvienne à cela, il nous aurons bien aidé », a-t-il plaidé.
Le ministre du Commerce, de l’Entreprenariat et du Secteur informel, Alioune Sarr, a dit avoir pris bonne note de cette annonce, avant d’inviter les acteurs concernés à collaborer avec la ville de Dakar et le gouvernement pour la bonne mise en œuvre de ces projets.
Selon lui, ces initiatives comprises dans le cadre du désencombrement de la capitale, ont le souci de leur assurer sécurité et confort dans la pratique de leurs activités commerciales.
 
« Pour le secteur informel, nous devons arriver à des consensus forts car c’est une question qui doit mobiliser l’ensemble des acteurs concernés pour arriver à un résultat positif », a déclaré Alioune Sarr.

APS





Publicité



Facebook