«Je suis sidéré par le comportement irresponsable des dirigeants»


Rédigé le Mardi 18 Juin 2013 à 11:27 | Lu 92 fois | 0 commentaire(s)


Zappé lors de la soirée de Gala annuelle de l’As Pikine, le chanteur Yves Niang déverse sa colère sur les dirigeants de l’As Pikine et les taxe d’énergumènes. Par ailleurs, l’artiste auteur compositeur invite le maire de Pikine à jouer sa partition pour une bonne organisation des spectacles à l’occasion de la fête de la musique prévue le 21 juin.


«Je suis sidéré par le comportement irresponsable des dirigeants»
C’est un Yves Niang très en colère qui a joint Grand-Place pour vitrifier les dirigeants de l’équipe fanion de la banlieue, l’As Pikine qui ne l’ont pas associé à la soirée de gala organisée vendredi dernier dans un lieu huppé de Dakar. Selon cet artiste compositeur, l’attitude des responsables de l’équipe n’honore guère Pikine. 
«Ces dirigeants ont manqué de respect à nous autres artistes de Pikine. Comment ils peuvent organiser une cérémonie d’une telle envergure et ne pas nous impliquer en tant que fils du département ? Je n’ai rien contre les artistes qui ont assuré l’animation de cette soirée de gala, mais on ne peut occulter des artistes comme Abou Thioubalo, moi-même, un lutteur comme Eumeu Sène, etc. C’est indigne ! Je suis vraiment sidéré par le comportement irresponsable et irrévérencieux des dirigeants de l’As Pikine», s’est-il indigné d’un ton dépité. 
 Ne s’arrêtant pas en si bon chemin, l’artiste enfonce le clou. «Tout ce que mes amis artistes pensent tout bas, je vais le dire tout haut. Ils ont choisi certes Pape Diouf, mais nous aussi, nous avions notre mot à dire. Depuis des années, nous avons toujours eu à collaborer avec les dirigeants. Mais nous sommes très surpris par leur attitude. Nous n’avons pas peur de nos idées. Que ça les vexe ou pas, il faut qu’ils sachent que Pikine nous appartient tous», dixit Yves Niang.
Dans une autre symphonie, Yves Niang promet de mettre dans le marché au mois prochain un opus qui va tenir en haleine ses fans et autres mélomanes.  S’agissant de la fête de la musique qui sera célébrée le 21 juin de ce mois, le musicien demande au maire Pape Sagna Mbaye de mettre à la disposition des artistes un bon cadre pour fêter l’évènement. «Que le maire de la ville sache que nous voulons qu’il dégage des moyens pour permettre aux artistes de fêter cette journée dédiée à la musique. S’il ne le fait pas, nous allons le dénoncer», a-t-il mis en garde le premier magistrat de la ville de Pikine.
 


Nouveau commentaire :
Facebook

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés