Idrissa Seck : « Même ma femme ne peut pas me faire taire »


Rédigé le Lundi 22 Avril 2013 à 18:38 | Lu 125 fois | 0 commentaire(s)



Idrissa Seck : « Même ma femme ne peut pas me faire taire »
Comme nous vous l’annoncions, le maire de Thiès et les siens étaient en conclave ce samedi 13 avril au Cyber campus de la capitale du rail. 
 
Rencontre au cours de laquelle le maire de Thiès n’a pas manqué de faire des révélations explosives. Revenant sur les raisons du limogeage d’Abdourahmane Diouf, le président de Rewmi a affirmé que tout est parti de la sortie de ce dernier pour dénoncer les manquements dans les passations de marchés par Oumar Guèye. 

Poursuivant son propos, Idrissa Seck révèle qu’il a par devers lui une lettre du Fonds monétaire international (FMI) qui déplore ces marchés de gré à gré dans les inondations et l’agriculture et que par conséquent, il compte activer ses députés à l’Assemblée nationale pour la mise sur pied d’une commission d’enquête parlementaire afin de faire la lumière sur cette affaire. 

 Ensuite, l’ancien Premier ministre fera savoir à ses détracteurs qu’il ne compte pas se taire. « Personne ne peut m’empêcher de dire que je pense (…) même ma femme ne peut pas me faire taire », dira-t-il. 

Selon Libération, la situation économique du pays n’a pas été laissée en rade. À ce sujet, Idrissa Seck persiste et signe : « Ils avaient dit aux Sénégalais que Me Abdoulaye Wade leur avait laissé des caisses vides. Ce qui est faux et en voulant me répondre, ils ont confirmé que les caisses n’étaient pas vides. Mes inquiétudes sur la gestion des Finances du pays ont été confirmées par le Fmi. ca ne va pas du tout ». 

Évoquant l’absence de rewmistes au sein du Conseil économique, social et environnemental, Idy ne s’en est pas ému. À l’en croire, son parti n’est n’a jamais demandé de postes et ne le demandera jamais.

setal

 




Publicité



Facebook