‘’IL EST PLUS LOGIQUE DE POURSUIVRE KARIM WADE DANS L’AFFAIRE DP WORLD...’’


Rédigé le Mercredi 7 Août 2013 à 11:22 | Lu 97 fois | 1 commentaire(s)


Dans l’entretien exclusif qu’il a accordé à SenePlus, le porte-parole du gouvernement, Abdou Latif Coulibaly, affirme que personne n’est mieux placé que Karim Wade pour révéler, si ce n’est lui-même, l’identité des actionnaires de Dp World Sénégal et Dp World Hollande. Le tour de table de ces deux sociétés reste un mystère pour l’Etat.


Seneplus
Seneplus
Si Karim Wade n’est pas le propriétaire ou actionnaire de Dp World Sénégal et Dp World Hollande, au moins il connait les contours du tour de table de ces deux sociétés. C’est la conviction de l’Etat du Sénégal qui, dans le cadre de la traque aux biens supposés mal acquis, cherche à connaître l’identité des actionnaires de ces entreprises qui détiennent des parts dans Dp World Dakar. ‘’Par un jeu de prise d’intérêts croisés, il est arrivé qu’on ait du mal à identifier qui est actionnaire de quoi’’, a révélé le porte-parole du gouvernement, Abdou Latif Coulibaly, dans un entretien exclusif avec SenePlus.

Dp World Sénégal est immatriculé à Jersey et Dp World Hollande au Panama, selon le ministre en charge de la promotion de la Bonne gouvernance. ‘’Etant donné qu’on ne connait pas les actionnaires de ces sociétés, il est plus logique qu’on pense que c’est celui qui les a constituées qui en est l’actionnaire principal, en l’occurrence Karim Wade. C’est lui qui est allé devant deux notaires enregistrer ces sociétés.’’
Toutefois cette procédure doit être différenciée de celle qui oppose l’Etat du Sénégal à Dp World. ‘’Cette société devait payer son ticket d’entrée au Port de Dakar à hauteur de 50 milliards de francs Cfa, rappelle Abdou Latif Coulibaly. Il avait avancé 26 milliards, il restait 24 milliards. Eux, ils considéraient que les 24 milliards représentent les 10% cédés au Port de Dakar sur le capital de l’entreprise. Ce qui n’était pas possible, puisque le capital de Dp World Dakar était de 1 milliard et le Port de Dakar avait déjà versé 100 millions lors de la constitution de la société.’’

Du coup, résume Coulibaly, l’Etat du Sénégal considère détenir 10% de Dp World Dakar et que Dp World lui doit 24 milliards, représentant le reliquat des droits de cession du terminal à containers. C’est l’objet du litige et la cause des négociations entre les deux parties. ‘’Les négociations se déroulent dans un excellent esprit de partenariat. Elles seront bientôt terminées, et définitivement’’, promet Abdou Latif Coulibaly.


Nouveau commentaire :

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés


Publicité



Facebook