Vipeoples.net  | Site d'actualité sénégalaise des VIP

Horreur au quartier Randoulène de Thiès: un bébé de quinze mois sauvagement violé et abandonné sur un chantier


Rédigé le Jeudi 18 Mai 2017 à 13:25 | Lu 164 fois | 0 commentaire(s)


La fillette âgée d'un an et trois mois à peine, a été victime de cet acte barbare. D'après les témoignages de sa mère, c'est vers les coups de six heures du matin qu'elle est sortie de sa chambre pour aller vers les toilettes. A son retour, elle remarque que sa fille qui dormait à côté de son père M.Fall, n'était plus dans la chambre.


Horreur au quartier Randoulène de Thiès: un bébé de quinze mois sauvagement violé et abandonné sur un chantier
La famille alertée par la disparition de l'enfant s'est lancée à sa recherche. En cours de chemin, bébé A.Fall a été découverte, dans un état indescriptible,  à quelques pâtés de la maison, dans un bâtiment en construction. 

Croyant qu'elle était morte, les voisins ont aussitôt alerté les hommes de la 21e compagnie des Sapeurs-Pompiers qui ont vite débarqué sur les lieux. Fort heureusement, la petite A.Fall était encore consciente mais il y avait beaucoup de sang sur ses parties intimes. Elle a vite été acheminée à l'hôpital Amadou Sakhir Ndiéguène. 

Etant entre la vie et la mort, les soignants ont tenté alors de la sauver au moment où la maman de la victime sous le choc, était dans une état dépressif. A en croire une voisine encore choquée et visiblement en colère contre le ou les auteurs de l'acte ignoble, "il faisait encore sombre lorsque l'enfant a été retrouvé dans les bâtiments en construction. La personne qui a agi ainsi, a bien mûri son plan et il habite certainement dans le quartier, et c'est sûr qu'il y a encore d'autres fillettes dans sa ligne de mire", témoigne-t-elle. 

Ce coin du quartier de Randoulène est sans éclairage public et les populations interpellent les autorités sur l'insécurité qui règne dans le quartier. Le commissariat de police du 1er arrondissement s'est saisi de l'affaire et a ouvert une enquête. Les enquêteurs seraient d'ailleurs sur une piste sérieuse. 

source: la tribune


Nouveau commentaire :
Facebook

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés


Publicité



Facebook