Henri Kasperczak : « En 2008, j’étais tombé sur une génération qui manquait de sérieux’’


Rédigé le Samedi 2 Novembre 2013 à 17:24 | Lu 58 fois | 0 commentaire(s)



L’ancien sélectionneur du Sénégal Henri Kasperszak a déclaré qu’il était tombé, lors de la CAN 2008, sur une génération de footballeurs qui n’avait pas envie de se sacrifier.

‘’J’étais tombé sur une génération qui manquait de sérieux’’, a indiqué le technicien franco-polonais dans un entretien publié dans le quotidien sportif Stades de ce samedi.

Kasperczak, qui a démissionné en pleine CAN 2008, rappelle que les joueurs sortaient tout le temps la nuit.

‘’Il y avait de la pagaille dans l’équipe, et la situation était incontrôlable’’, a-t-il rappelé au sujet de cette équipe éliminée au premier tour avec un bilan de deux nuls (2-2 contre la Tunisie et 1-1 contre l’Afrique du Sud) et d’une défaite 1-3 contre l’Angola.

Les joueurs n’étaient pas prêts à relever le défi, surtout les jeunes qui ont intégré l’équipe après 2002, a-t-il dit, ajoutant qu’ils étaient tout le temps derrière les autres.

‘’Ils ne prenaient pas leurs responsabilités contrairement aux jeunes qui sont actuellement dans l’équipe’’, a-t-il rappelé, estimant qu’il sent que la génération actuelle a envie de prouver, de se battre pour aller de l’avant.

Concernant le match contre la Côte d’Ivoire, l’ancien milieu de terrain polonais estime que la Côte d’Ivoire n’est pas une équipe imbattable et que la Zambie l’a prouvé à la CAN 2012, avant d’appeler les Lions à avoir un esprit pour la rencontre retour contre la Côte d’Ivoire à Casablanca.

Le Sénégal a perdu le match aller 1-3 et jouera le 16 novembre prochain au Maroc le match retour qualificatif à la Coupe du monde 2014.
Senenew




Publicité



Facebook