Guerre entre les deux ex-fils putatifs de Wade: Une nouvelle raclée de Macky Sall contre Idrissa Seck ?


Rédigé le Mercredi 7 Août 2013 à 11:25 | Lu 67 fois | 1 commentaire(s)



Guerre entre les deux ex-fils putatifs de Wade: Une nouvelle raclée de Macky Sall contre Idrissa Seck ?
Après la victoire de l’ancien maire de Fatick, sur l’édile de la ville de Thiès lors de la présidentielle de 2012, les deux anciens « fils » de l’ex-président de la République, Me Abdoulaye Wade ont repris la guerre après quelques mois de compagnonnage, depuis qu’Idrissa Seck a commencé à critiquer la gestion du chef de l’Etat, Macky Sall.

Les deux personnalités ont commencé à s’affronter par presse interposée, mais la guerre a pris une autre tournure depuis le limogeage de l’ancien directeur de la Sones, Abdourahmane Diouf, le porte-parole de Rewmi. Le camp d’Idrissa Seck était monté au créneau pour réclamer la démission des ministres du parti Rewmi, Pape Diouf, le ministre de la Pêche et des affaires maritimes et Oumar Guèye, le chef du département de l’hydraulique. La surprise a été grande pour les Rewmistes quand les deux personnalités ont semblé prendre leur distance avec l’ex-Premier ministre en refusant de quitter le gouvernement.

Mais la plus grande surprise est le départ d’une des plus proches collaborateurs du maire de Thiès, Me Nafissatou Diop. Reçue par le président de la République, Macky Sall, la notaire a décidé de tourner le dos au leader de Rewmi et de travailler aux côtés du patron de l’exécutif. La nouvelle a fait l’effet d’une bombe. Le notaire a soutenu le maire de Thiès pendant des périodes très difficiles marquées par l’assaut de Me Wade et son gouvernement pour décapiter « un fils rebelle ».

C’est pourquoi, la surprise est grande chez nombre de Sénégalais qui ne comprennent pas les raisons pour lesquelles la notaire a rejoint, Macky Sall. Mais la saignée risque encore d’être grande du côté du maire de Thiès. Plusieurs autres départs sont annoncés, du sommet à la base. Et Idrissa Seck semble aphone face à l’assaut du leader de l’Apr. A-t-il abdiqué ? Prépare-t-il une riposte ? En tout cas, Macky Sall semble encore prendre le dessus sur son rival en attendant les élections locales de 2014 ou la présidentielle de 2017.


Source:PressAfrik




Publicité



Facebook