Farba Senghor sur son parcours académique : « Ils ont dit que j’ai une vivacité intellectuelle hors du commun »


Rédigé le Dimanche 11 Août 2013 à 05:56 | Lu 816 fois | 7 commentaire(s)


VIPEOPLES.NET Joint au téléphone , un agent du site vipeoples a voulu avoir plus d'informations concernant le parcours académique de Farba Senghor.
Un parcours qui a crée une grande polémique au Sénégal. Il nous a juste dirigé sur des propos qu'il a eu a prononcer à un journaliste d'Africa 7, lors d'une émission, cette fois-ci, de manière beaucoup plus détaillée.


Farba Senghor sur son parcours académique : « Ils ont dit que j’ai une vivacité intellectuelle hors du commun »
« Je suis diplômé de l’école nationale d’administration du Sénégal, section B et je suis de la 13 e promotion du CEPA, puis j’ai obtenu une bourse du gouvernement sénégalais  pour aller à l’école nationale d’administration d’Italie à Rome en 1983 jusqu’en 1985. Bien avant, en 1982, j’ai bénéficié également d’une bourse de l’ACCT qui était l’agence de la francophonie d’une bourse et j’ai été à l’école internationale de Bordeaux qui est dirigée par un voltaïque, Monsieur Balima, pour faire de la gestion des entreprises comme j’ai eu un certificat de gestion financière des entreprises à Bordeaux. Après,  j’ai fait l’administration entre 1979 et 1990 ou j’ai eu trois félicitations pour travail bien fait. La 1ere , je l’ai obtenu du secrétariat général de la Présidence de la République sur demande du secrétariat d’Etat à la pêche que dirigeait le ministre Robert Sagna […] J’ai eu une deuxième félicitation du jury, une mention exceptionnelle parce qu’ils ont dit qu’il a une vivacité intellectuelle hors du commun qui fait de lui, qu’il ait un avenir dans sa carrière administrative et académique.Ensuite j’ai été au ministère du commerce. J’étais chef du bureau des enquêtes économiques et Habib Sy, [...] c’est moi qui l’ai formé aux enquêtes économiques […] » confie-t-il à un journaliste d' Africa 7

Ecoutez !

vipeoples_avec_farba_senghor.mp3 vipeoples avec Farba Senghor.mp3  (3.9 Mo)






Publicité



Facebook