Face-à-face croustillant entre Bibo Bourgi avec les témoins : Toutes les accusations mènent à Karim


Rédigé le Mercredi 9 Avril 2014 à 13:11 | Lu 55 fois | 2 commentaire(s)


Bibo Bourgi a été confronté aux différents témoins comme il l'avait souhaité. C'était lundi dernier de 9 heures jusqu’à 4h du matin, le mardi.


Face-à-face croustillant entre Bibo Bourgi avec les témoins : Toutes les accusations mènent à Karim
Le premier à être mis devant lui a été Elimanel Diop. D’après Le Quotidien, celui qui a été le premier dirigeant de la société aéroportuaire Ahs a déclaré que c’est Karim Wade qui a assuré son embauche, de même que c’est grâce au même Karim qu’il a rencontré, chez Me Wade au Point E, le ministre de l’Equipement et des Infrastructures de l’époque, M. Mamadou Seck, pour étudier la modalité d’installation d’Ahs sur la plateforme aéroportuaire de Dakar, afin de commencer à travailler. Selon toujours le journal, Bibo avait voulu faire croire qu’il était seul propriétaire des actions attribuées dans Ahs à Karim Wade par certains témoins. En déclarant que c’est au seul Karim qu’il a jamais eu affaire, Elimanel Diop a démontré que le rôle de ce dernier n’était pas mineur dans Ahs car, pour lui, c’était lui son véritable patron. Cette affirmation aurait d’ailleurs été renforcée par la notaire Me Patricia Lake Diop. Cette dernière serait revenue déclarer que pour la création de Ahs, c’est Karim Wade qui l’avait sollicitée, lui donnant le nom, la raison sociale, le siège, ainsi que les noms et identités des personnes devant faire partie des actionnaires de ladite entreprise. Mme Diop a également affirmé que dans la mise en place, elle n’a jamais vu ni eu affaire avec Bibo Bourgi. L’autre témoin du jour a été Bara Tall, impliqué dans l’affaire du fait de son association avec les inculpés à travers la société Dahilia, propriétaire du terrain de 33 000 m2. Dans cette entreprise où Karim Wade et Bibo Bourgi se serait fait représenter par l’un des employés Souleymane Sy, Bara Tall a pu apporter des documents qui montrent que Karim Wade a des intérêts évidents sur ce terrain. Mais, à la question des juges de savoir s’il ne donnait toutes ces preuves dans l’intention de nuire à des personnes qui lui auraient fait tant de mal, M. Tall aurait répondu : « Je ne cherche pas à me venger, j’ai juste répondu à vos questions. Si je cherchais à me venger et à faire mal, j’aurais dit tout ce que je sais, et qui est beaucoup plus grave ». 4




Publicité



Facebook