FRANCE- Marine Le Pen gagne face à Yannick Noah


Rédigé le Jeudi 26 Septembre 2013 à 15:06 | Lu 166 fois | 2 commentaire(s)


Marine Le Pen a gagné le match qui l’opposait à Yannick Noah au tribunal correctionnel de Paris. L’ancien tennisman réclamait 50 000 euros de dommages et intérêts à la présidente du Front National pour diffamation.


FRANCE- Marine Le Pen gagne face à Yannick Noah

Le chanteur et ancien tennisman Yannick Noah  a perdu en première instance son procès face à la présidente du Front National, Marine le Pen. Il a porté plainte contre elle pour des propos que le chanteur a jugé diffamatoires, qu'elle a tenu lorsqu'elle était l’invitée du Grand Journal, sur Canal +, le 9 mars 2012. Lors de cette émission, après avoir rappelé à la dirigeante du parti d'extrême droite que les trois personnalités préférées des Français de 2012 sont Yannick Noah, Zinedine Zidane  et Omar Sy, le journaliste lui a demandé si finalement, l’immigration n’était pas une chance pour la France. Marine le Pen a d’abord répondu, spontanément : "deux exilés fiscaux sur trois, c'est pas mal."

Avant de s’attaquer à Yannick Noah
Yannick Noah a résidé en Suisse de 1992 à 1994, il est toujours en contentieux et en procédure avec le Conseil d’Etat français. Marine le Pen s’est "attaquée" à l’ancien tennisman : "Cela veut dire qu'au lieu de payer ses impôts en France, eh bien ce monsieur se permet de donner des leçons de morale, de donner des leçons de charité et de partage alors que lui, il ne partage rien, que son argent il est planqué et qu'il n'en fait pas profiter les malheureux Français." Le chanteur a estimé que ces propos sont diffamatoires et a réclamé 50 000 euros de dommages et intérêts.

Mais Marine le Pen ne payera rien
Selon les juges du tribunal correctionnel de Paris, "les propos incriminés ne lui imputent nullement de commettre des faits pénalement sanctionnés de fraude fiscale." L’avocat de Yannick Noah, Maître William Bourdon a déclaré que le fait que son client puisse faire appel est "envisageable."
Planet





Publicité



Facebook