Expulsé du Sénégal malgré sa nationalité, Koukoy Samba Sagna meurt au Mali


Rédigé le Mercredi 19 Juin 2013 à 11:13 | Lu 26 fois | 0 commentaire(s)



Expulsé du Sénégal malgré sa nationalité, Koukoy Samba Sagna meurt au Mali
Koukoy Samba Sagna est mort hier, 18 Juin, à 15h 30 mn à Bamako au Mali, des suites d'une maladie. L'opposant gambien du régime de Yaya Jammeh avait été expulsé du Sénégal le 17 Avril dernier, malgré sa nationalité Sénégalaise. Joint par la Tribune, Seydi Gassama, secretaire executif d'Amnesty international, qui s'etait opposé à son expulsion confirme et témoigne: " Il est mort de la même maladie qui l'avait emmené au Sénégal, et pour laquelle, il recevait des soins ici à Dakar. Nous avions, à l'époque, dénoncé son déportation parce que c'est n'est pas une expulsion, mais une déportation. C'est quelqu'un qui avait une nationalité sénégalaise et qui donc, en aucune manière n'aurait dû être expulsé vers le Mali. Parce qu'aucun Etat n'expulse ses propres citoyens ".

Revenant sur les péripéties de sa maladie M. Gassama se désole : " Depuis qu'il est parti à Bamako, il ne cessait de m'appeler pour nous dire : " Je vais mourir, ici je n'ai pas les soins appropriés je n'ai personne pour s'occuper de moi, je vais donc mourir ". Seydi Gassama accuse les autorités sénégalaises d'avoir une " lourde responsabilité " dans cette mort. A ce propos, il dira: " Les autorités sont restées insensibles à cet appel, et aujourd'hui, il est mort. Par conséquent, elles ont une lourde responsabilité... C'était un citoyen sénégalais, il n'était plus gambien... On peut dire qu'il a été condamné en quelque sorte, par les autorités sénégalaises pour, peut-être, plaire à Yaya Jammeh "

Seydi Gassama demande que le corps soit ramené au Sénégal et au frais de l'Etat pour qu'il soit "inhumé dignement".




Publicité



Facebook