Eumeu Sène: Je n’ai pas voulu rester car cela pouvait dégénérer.


Rédigé le Lundi 1 Juillet 2013 à 15:56 | Lu 90 fois | 0 commentaire(s)


Nos confrères de Sunu Lamb se sont rendus chez Eumeu Sène à la Cité Djily Mbaye. Le chef file de l’écurie Tay Shinger s’est désolé de l’attitude de son adversaire qui au lieu de prier pour lui continue de le provoquer.


Eumeu Sène: Je n’ai pas voulu rester car cela pouvait dégénérer.
Eumeu Sène est tout sauf content du comportement adopté par son adversaire suite à sa blessure l'arcade sourcilière. Il s'attendait à tout de son adversaire sauf des provocations. « Si j’étais à sa place, j’allais prier pour lui au lieu de le provoquer. Ce n’est pas bien. Je viens de comprendre pourquoi Balla Gaye 2 a dit qu’il ne luttera plus contre lui. J’ai compris maintenant. Un être humain qui a toutes ses facultés mentales ne doit pas faire cela ». Eumeu Sène soutient que ce n'est pas la première fois que le leader de Rock Energie le provoque et ça dure depuis la préparation de son combat contre le Tigre de Fass. « Modou Lô a commencé ces choses au moment où il préparait son combat contre Gris Bordeaux. C’est depuis ce temps-là qu’il a commencé à nous provoquer. Il passait devant ma maison en vive allure au point de révolter les mères de famille de ce quartier (Djily Mbaye) qui fustigeaient son comportement. Et à chaque fois, il nous insultait. Il a continué à le faire après son combat contre Gris Bordeaux ».

Interrogé sur l'accrochage du vendredi dernier entre ses souteneurs et ceux de son adversaire, le tombeur de Lac de Guiers 2 confie : « Modou Lô est arrivé à la devanture de ma maison aux environs de 2 heures du matin. Il y a trouvé mon jeune frère Khadim et Jordan. Ces derniers l’ont poursuivi pour le chasser. Quelques minutes plus tard, mon frère Khadim est sorti pour aller acheter des fruits. Il a croisé Modou Lô et ses éléments l’ont reconnu. Ils ont alors voulu lui faire la fête en le chargeant avec leurs barres de fer et autres. C’est ainsi que nous avons reçu un coup de fil nous informant de l’incident. Nous avons réussi à récupérer Khadim et rejoindre mon domicile. Je n’ai pas voulu rester car cela pouvait dégénérer. J’ai alors demandé à mes potes de retourner à la maison ».




Publicité



Facebook