Vipeoples.net  | Site d'actualité sénégalaise des VIP

Ecobank-Mali sauvée de la crise par ‘’la solidarité africaine’’


Rédigé le Vendredi 21 Juin 2013 à 18:42 | Lu 66 fois | 0 commentaire(s)


Le groupe Ecobank doit à ‘’la solidarité africaine’’ les effets limités de la crise malienne sur les résultats des activités de sa filiale opérant au Mali, pour le compte de l’exercice 2012, a estimé son directeur général Thierry Tanoh.


Ecobank-Mali sauvée de la crise par ‘’la solidarité africaine’’
" ’Vous savez, quand il s’agit de l’Afrique, mois je vois le vase à moitié plein’’, a-t-il souligné, au sujet des résultats de son groupe au Mali, lors d’une conférence de presse clôturant jeudi, à Lomé (Togo), la 25e assemblée générale ordinaire du groupe Ecobank. Elle a été suivie d’une AG extraordinaires qui a permis de modifier certains articles des statuts de la société.
 
Le Mali, qui vit depuis janvier 2012 une relative instabilité née d’une crise politico-militaire, ‘’a très vite été pris à cœur par la solidarité africaine et c’est ce qui a permis aux acteurs économiques de continuer leurs activités’’, a noté le DG du groupe Ecobank.
 
La crise malienne a été induite par un conflit armé opposant dans le nord du Mali l'armée régulière de ce pays aux rebelles touaregs du Mouvement national pour la libération de l'Azawad (MNLA) et au mouvement salafiste Ansar Dine, alliés à d'autres mouvements islamistes.
 
Les rebelles avaient réussi à occuper une grande partie de la partie nord du pays. Ils ont tenté d’y installer la loi islamique et une administration autonome après avoir expulsé les représentants de Bamako. 
 
L’intervention militaire française Serval, appuyée par la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA), la force de l’ONU composée notamment de troupes africaines, a permis de récupérer les zones conquises par les rebelles au début de la crise et de stabiliser de plus en plus le pays.
 
Pour ce qui concerne le bilan de la filiale malienne de Ecobank, le directeur général du groupe a dit que ses résultats ‘’n’ont pas été aussi bons que l’année précédente mais ne sont pas non plus catastrophiques. M. Tanoh s'est gardé cependant de fournir des chiffres pouvant étayer ses propos.
 
Pour l’exercice 2012, le groupe a annoncé un total du bilan qui a atteint le seuil des 20 milliards de dollars américains, soit une croissance de 16 pour cent par rapport à 2011. Cette croissance est alimentée par une hausse de 21 pour cent des dépôts de la clientèle et une progression de 28 pour cent des prêts.
 
Dans un message contenu dans le rapport annuel 2012 du groupe, présenté à l’assemblée générale, Thierry Tanoh écrit : ‘’Fait appréciable, les activités de Ecobank au Mali n’ont quasiment été perturbées par la guerre civile au Mali et je tiens à remercier tous nos collègues maliens pour le courage dont ils ont fait preuve en ces temps difficiles’’.
 
Sur les perspectives, il a dit qu'Ecobank veut assurer à ses clients un service de qualité et mettre à leur disposition ‘’des produits adaptés à leurs besoins’’. Il s’est également engagé à ‘’maximiser les profits’’ pour assurer à ses 650.000 actionnaires institutionnels un retour sur investissement.
 
De fait, lors de l’assemblée générale, de nombreux actionnaires ont pris la parole pour faire part de leur déception relative à la décision prise par la société de verser une dividende de 0,4 cents de dollars américains par action ordinaire pour 2012. Pour beaucoup d’entre eux, il s’agit d’un niveau modique.
 
‘’Nos actionnaires veulent de plus grands bénéfices’’, a admis par la suite le directeur général du groupe Ecobank. ‘’Nous sommes en train de travailler très dur pour faire remonter l’action en maximisant sur les ressources mises à notre disposition’’, a assuré Thierry Tanoh.
 
Ecobank est présent dans 33 pays africains, avec des bureaux de représentation à Paris, Londres, Dubaï et Pékin. Le groupe bancaire compte Le groupe bancaire panafricain est doté d’un effectif de plus de 18500 employés et plus de 1200 agences à travers 37 pays d’Afrique, du Moyen-Orient, d’Asie et d’Europe.
APS




Publicité



Facebook