Demba Dia à Touba : « Si Karim n’avait rien fait, il n’allait pas être à Reubeuss »


Rédigé le Jeudi 19 Décembre 2013 à 19:39 | Lu 262 fois | 2 commentaire(s)


Cheikh Demba Dia est visiblement dans tous ses états contre le Président Wade suite à sa sortie. Le leader du Mac dit ne pas comprendre comment « un homme de 86 ans qui n’est bon que pour la retraite peut-il se permettre de faire des déclarations de ce genre».

A Touba pour apporter sa contribution au magal en termes de matériel de sonorisation, le nouvel allié du Président Macky Sall a pesté contre son ancien mentor l’accusant de se tromper de guerre.
« Les propos d’Abdoulaye Wade sont regrettables. Ce n’est pas bien ! C’est un monsieur que j’aime bien et que je respecte mais je voudrais qu’il respecte aussi le Président Macky Sall. Il a fait 12 ans et il doit arrêter sa vie politique. Je pense qu’il a fini son temps. Il doit faire comme Senghor, comme Abdou Diouf. Ses propos d’Abidjan sont anormaux » a-t-il martelé.
Relativement à la déclaration du Président Wade selon laquelle Karim est innocent, Demba Dia très taquin rétorque par la boutade : « Si Karim Wade n’avait rien fait, il n’allait pas être à Reubeuss » avant d’ajouter que « les paroles de Wade à l’endroit de Karim sont des paroles d’un père vis-à-vis de son fils ».

Le leader a, par ailleurs, mis à la disposition du comité d’organisation du grand Magal une unité de sonorisation qu’il a remis à Serigne Cheikh Bass Abdou Khadre aux termes d’un entretien au niveau de la résidence Khadimou Rassoul.


Demba Dia à Touba : « Si Karim n’avait rien fait, il n’allait pas être à Reubeuss »
Cheikh Demba Dia est visiblement dans tous ses états contre le Président Wade suite à sa sortie. Le leader du Mac dit ne pas comprendre comment « un homme de 86 ans qui n’est bon que pour la retraite peut-il se permettre de faire des déclarations de ce genre». A Touba pour apporter sa contribution au magal en termes de matériel de sonorisation, le nouvel allié du Président Macky Sall a pesté contre son ancien mentor l’accusant de se tromper de guerre. « Les propos d’Abdoulaye Wade sont regrettables. Ce n’est pas bien ! C’est un monsieur que j’aime bien et que je respecte mais je voudrais qu’il respecte aussi le Président Macky Sall. Il a fait 12 ans et il doit arrêter sa vie politique. Je pense qu’il a fini son temps. Il doit faire comme Senghor, comme Abdou Diouf. Ses propos d’Abidjan sont anormaux » a-t-il martelé. Relativement à la déclaration du Président Wade selon laquelle Karim est innocent, Demba Dia très taquin rétorque par la boutade : « Si Karim Wade n’avait rien fait, il n’allait pas être à Reubeuss » avant d’ajouter que « les paroles de Wade à l’endroit de Karim sont des paroles d’un père vis-à-vis de son fils ». Le leader a, par ailleurs, mis à la disposition du comité d’organisation du grand Magal une unité de sonorisation qu’il a remis à Serigne Cheikh Bass Abdou Khadre aux termes d’un entretien au niveau de la résidence Khadimou Rassoul.Cheikh Demba Dia est visiblement dans tous ses états contre le Président Wade suite à sa sortie. Le leader du Mac dit ne pas comprendre comment « un homme de 86 ans qui n’est bon que pour la retraite peut-il se permettre de faire des déclarations de ce genre». A Touba pour apporter sa contribution au magal en termes de matériel de sonorisation, le nouvel allié du Président Macky Sall a pesté contre son ancien mentor l’accusant de se tromper de guerre. « Les propos d’Abdoulaye Wade sont regrettables. Ce n’est pas bien ! C’est un monsieur que j’aime bien et que je respecte mais je voudrais qu’il respecte aussi le Président Macky Sall. Il a fait 12 ans et il doit arrêter sa vie politique. Je pense qu’il a fini son temps. Il doit faire comme Senghor, comme Abdou Diouf. Ses propos d’Abidjan sont anormaux » a-t-il martelé. Relativement à la déclaration du Président Wade selon laquelle Karim est innocent, Demba Dia très taquin rétorque par la boutade : « Si Karim Wade n’avait rien fait, il n’allait pas être à Reubeuss » avant d’ajouter que « les paroles de Wade à l’endroit de Karim sont des paroles d’un père vis-à-vis de son fils ». Le leader a, par ailleurs, mis à la disposition du comité d’organisation du grand Magal une unité de sonorisation qu’il a remis à Serigne Cheikh Bass Abdou Khadre aux termes d’un entretien au niveau de la résidence Khadimou Rassoul.


Nouveau commentaire :

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés


Publicité



Facebook