Vipeoples.net  | Site d'actualité sénégalaise des VIP

Daouda Ndiaye, grand-frère de Tamsir Jupiter Ndiaye brise le silence de sa famille


Rédigé le Mercredi 7 Novembre 2012 à 02:57 | Lu 234 fois | 0 commentaire(s)



Daouda Ndiaye, grand-frère de Tamsir Jupiter Ndiaye brise le silence de sa famille

24 heures après la sortie musclée de Me Khassimou Touré, avocat de Tamsir Jupiter Ndiaye, s’indignant de la décision prise par les organisations de défense des droits de l’homme d’entrer dans le dossier de son client, c’est au tour de la famille du journaliste-chroniqueur d’entrer dans la danse. Par la voix de son porte-parole, Daouda Ndiaye, grand-frère de Tamsir Jupiter Ndiaye, la famille précitée dit être totalement en phase avec Me Touré. Entretien

Quel commentaire faites-vous de la résolution prise par les organisations de défense des droits de l’homme de s’immiscer dans le dossier Tamsir Jupiter Ndiaye qui est en appel ? 
Avant d’entrer dans un quelconque dossier, la moindre des choses est de prendre l’attache des concernés. Ils ne sont pas venus nous voir. Ce matin (ndlr : hier), nous avons tenu une réunion familiale à la maison, et nous avons tranché le débat. Nous, c’est Me Khassimou Touré que nous connaissons, c’est lui qui a pris son courage à deux mains pour prendre la défense de Tamsir Jupiter Ndiaye et en le soutenant moralement. Nous sommes totalement en phase avec Me Khassimou Touré. Nous lui renouvelons notre confiance pour la gestion de ce dossier. Il n’y a que lui qui a bien voulu le défendre et nous ne cesserons jamais de le remercier pour cela. Nous ne voulons pas du soutien des organisations des droits de l’homme. Elles se sont réveillées un beau jour pour dire qu’elles vont défendre Tamsir. Il faut connaître l’homme avant de vouloir le défendre. Me Kassimou Touré a la gratitude de toute la famille Ndiaye. Il n’est pas question que ces organisations viennent s’immiscer dans le dossier. D’ailleurs, Tamsir ne fait confiance qu’à Me Khassimou Touré pour son dossier, parce que c’est ce dernier qui était là, lorsqu’il en avait le plus besoin. Tamsir n’est pas dans ces lobbies-là. Il n’a aucune accointance avec ces lobbies-là. Tamsir n’en revient toujours pas, après ce qui s’est passé. Il n’a pas de penchant homosexuel. Tamsir n’est pas un homosexuel. Ces organisations des droits de l’homme n’ont qu’à aller voir ailleurs.
Quand est-ce que avez-vous vu Tamsir Jupiter pour la dernière fois et comment se porte-t-il ?
Je l’ai vu le jeudi 1er novembre 2012. Il a bonne mine et a un mental très fort. Il pense à toute sa famille et à ses amis Mais, je tiens à dire que, physiquement, moi, en tant que son grand-frère, je sais qu’il ne va pas tenir. Parce qu’il est malade. Dès fois, il pique des crises. Quand il a été arrêté, je me suis rendu au commissariat central et il a piqué une crise devant moi et les policiers qui étaient là-bas. Il m’a dit : «Mon frère, on m’a piégé». Et il est tombé en syncope. Je l’ai réanimé avec de l’eau fraîche. Il s’est ressaisi et on a pu discuter.
De quelle maladie souffre-t-il ? 
Je ne sais pas exactement. Mais, très souvent il pique des crises, notamment pendant la nuit. Et c’est sa femme qui vient demander de l’aide. Moi, je l’ai assisté à plusieurs reprises. Ce n’était plus le même Tamsir que l’on voyait. Il se fâchait pour des choses qui n’avaient aucune importance. Et ce n’est pas la première fois qu’il tombe malade. La dernière fois, il avait été hospitalisé à l’hôpital Principal de Dakar et toute la République d’alors était venue à son chevet. Même Karim Wade était venu le voir. Nous pensons qu’il a été atteint mystiquement.
Des informations ont fait état du départ de son épouse du domicile conjugal. Qu’en est-il réellement ? 
Ces informations sont dénuées de tout fondement. Son épouse n’a jamais quitté le domicile conjugal. Elle soutient son mari à cent pour cent. Elle a foi en Dieu et une totale confiance en la justice de son pays. C’est elle-même qui amène à manger à Tamsir. Elle est le premier soutien de Tamsir. J’en sais quelque chose. Tamsir bénéficie du soutien de toute sa famille qui est presque en deuil. Parce que c’est une pilule très amère à avaler. Mais, nous sommes des croyants. Nous laissons tout entre les mains de Dieu.
Votre dernier mot ? 
Je voudrais dire à l’opinion nationale et internationale que le Tamsir qu’ils ont connu est toujours là. Tout ce qu’on dit de mal de lui n’est pas vrai. Il est clean. Nous avons confiance en notre justice qui fait partie des meilleures du monde. Il sait parler et se défendre. Aujourd’hui, là où il est, il ne peut pas répondre à qui que ce soit. Le jour où il sera libre, il va parler et tout le monde va l’entendre.
Source: dakaractu.com


Nouveau commentaire :

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés


Publicité



Facebook