Daouda Mbow : Un laveur de voiture devenu milliardaire par la force du travail


Rédigé le Lundi 26 Novembre 2012 à 13:12 | Lu 1329 fois | 2 commentaire(s)



Daouda Mbow : Un laveur de voiture devenu milliardaire par la force du travail

Daouda Mbow le PDG de la Nouvelle Vision de l’Automobile

Marié à une femme et père de trois enfants, l’homme d’affaires qui a arrêté ses études très tôt en CM2 a exercé plusieurs métiers avant de trouver son chemin. Il a successivement été vendeur « Kéthiakh » et de « Guédje » avant de se lancer dans l’automobile, ou il a commencé comme laveur de voiture, chauffeur de « clando », mécanicien et vendeur de pièces détachées. Originaire de Mbacké et de Kaolack, issu d’une famille modeste, David comme l’appelle ses proches a économisé ses maigres revenus durant des années afin de pouvoir s’acheter sa première voiture une Renauld R 20 en 1994. C’est le début d’une grande aventure.

Daouda Mbow : Un laveur de voiture devenu milliardaire par la force du travail

Malgré les difficultés rencontrées à ses débuts, l’homme qui est un as du volant et de la mécanique n’a pas tardé à trouver l’idée qui va faire de lui un grand business man. Un grand passionné de voiture, il a modifié sa voiture pour participer à des concours de cascades organisés à l’époque par des fils à papa libanais. Il parvenait à les épater avec des techniques dont il est le seul à détenir le secret. C’est ainsi qu’on lui a proposé un bon prix pour sa voiture. Il venait de réaliser sa première bonne affaire et cette activité n’a pas tardé à porter ses fruits. Le jeune homme venait de trouver son chemin.

Celui qui est aujourd’hui devenu milliardaire par la force du travail est réputé modeste. « Malgré sa richesse, il est toujours resté le même homme. Aux heures du déjeuner, il mange avec ses employés (gardiens, laveurs de voitures et autres) il dit que cela lui rappelle d’où il vient » soutient un de ses amis d’enfance.
Aujourd’hui c’est lui qui vend des voitures de luxe presque à toutes les personnalités du pays, les hommes d’affaires, les politiciens, les chanteurs, les footballeurs… « Il a le don des affaires, il prend parfois le risque d’acheter certaines voitures trop chères mais, il parvient toujours à les revendre. Il a la main bénie,» soutient un de ses amis grand animateur de la place, de poursuivre « c’est lui qui m’a offerte ma première voiture, il a aussi offert des voitures à beaucoup de célébrités ». Cela dit le PDG de NVA ne passe pas inaperçu car il conduit aujourd’hui une Mercédès CL63 AMG deux portes qui coûte plus de 200 000Euro.

Le jeune milliardaire évolue aussi dans l’immobilier. Il possède des appartements et des villas de luxes dans les quartiers huppés de Dakar. Beaucoup d’artistes tournent leurs clips dans ses appartements privés. Il les loue aussi à des grands hôtels et à des personnalités qui viennent séjourner à Dakar. Cet exemple de réussite africaine, prouve à la face du monde qu’on peut être natif du Sénégal, grandir au Sénégal, travailler au Sénégal et réussir plus que ceux qui vont à l’étranger. Il fait partie de la génération des sénégalais qui croient à leur personne et au culte du travail. Ce valeureux fils du Sénégal, ne compte pas seulement se limiter sur la vente de voitures et sur l’immobilier, il entend développer d’autres activités dont il se prive de tout commentaire. Et tout ceci pour permettre aux jeunes du Sénégal de travailler dans leur pays pour subvenir aux besoins de leur famille en gardant toute leur dignité. Comme disait le sage seul le travail paie et le mérite est toujours récompensé.

Confidences Magazine
Pape DIA




Publicité



Facebook