Vipeoples.net  | Site d'actualité sénégalaise des VIP

DROGUE DANS LA POLICE SÉNÉGALAISE: OCRTIS : Le Dgpn traité de ‘’vulgaire mafieux’’ par un rapport du commissaire Cheikh Keita. Stupéfiant !


Rédigé le Mardi 16 Juillet 2013 à 11:47 | Lu 304 fois | 1 commentaire(s)


DROGUE DANS LA POLICE SENEGALAISE

OCRTIS : Le Dgpn traité de ‘’vulgaire mafieux’’ par un rapport du commissaire Cheikh Keita

Stupéfiant !

Le rapport de l’ex patron de l’Ocrtis sur son prédécesseur, envoyé au ministre de l’Intérieur, détaille les relations entretenues par Abdoulaye Niang et les milieux des narcotrafiquants. Le commissaire Keita traite l’actuel Directeur général de la police de vulgaire trafiquant de drogue.


DROGUE DANS LA POLICE SÉNÉGALAISE: OCRTIS : Le Dgpn traité de ‘’vulgaire mafieux’’ par un rapport du commissaire Cheikh Keita. Stupéfiant !
‘’Stupéfiant. Cataclysme. Abdoulaye Niang, Directeur général de la police nationale (Dgpn), serait au cœur d’une affaire qui a des liens ‘’avérés’’ avec le grand banditisme et des milieux de drogue’’, selon le Journal le Quotidien dans sa livraison du jour.
 
‘’Un rapport produit par le commissaire Cheikhena Keita Saadbou Keita, qui l’a remplacé à la tête de l’Ocrtis et consulté par des personnes travaillant au Ministère de l’Intérieur, indique que M.Niang aurait aidé des malfaiteurs et fait revendre de la drogue pour son compte’’, poursuit le Journal.
 
‘’D’après un rapport envoyé par le commissaire Cheikhena Keita Saadbou Keita, ci-devant patron de l’Office central de répression du trafic illicite des stupéfiants (Ocrtis) au Ministère de l’Intérieur, il est au cœur d’un trafic international de stupéfiants’’, dit le Journal.
 
Selon  le Journal le Quotidien ‘’Dès la nomination de Abdoulaye Niang à la tête de la Dgpn, Cheikh Keita a saisi Pathé Seck pour l’informer des ‘’dégâts’’ laissés par son prédécesseur à l’Ocrtis. Il s’agit d’un trafic international de stupéfiant impliquant des dealers  nigérians et sénégalais entretenus par la hiérarchie de l’Ocrtis dirigée pendant dix ans par Abdoulaye Niang.’’
 
‘’Il faut constater que le ministre de l’Intérieur était informé de cet ‘’héritage’’ constaté par M. Keita bien avant la nomination de Abdoulaye Niang à la tête de la Dgpn’’ écrit le Journal
 
‘’Codé Mbengue recevait des parts de l’argent du trafic’’ de drogue, indique le Journal citant le rapport. Puis ‘’lors des cérémonies d’incinération des drogues, les boulettes brulées ne contenaient pas de la cocaïne’’, explique le Journal se référant au rapport de l’Ocrtis.
 
SENTOUTINFO.COM