Colina: La chute de ses cheveux, une maladie qui a failli lui coûté sa carrière d'arbitre.


Rédigé le Mardi 2 Juillet 2013 à 13:01 | Lu 4269 fois | 0 commentaire(s)


Pierluigi Collina, l’ancien arbitre italien et le meilleur en son époque, a failli être exclu de l’arbitrage par la Fédération italienne de football, à cause de la perte de sa chevelure due à une maladie. Colina y a fait une déclaration dans un entretien avec France Football.


Colina: La chute de ses cheveux, une maladie qui a failli lui coûté sa carrière d'arbitre.
‘’On considérait que l’image d’un arbitre sans cheveux n’était pas une image adéquate pour le Calcio à cette époque là’’, a déclaré Collina qui est devenu le patron de l’arbitrage à l’Union des fédérations européennes de football (UEFA).
Pierluigi Collina a perdu ses cheveux à l’âge de 24 ans (en 1984) alors qu’il arbitrait au plus haut niveau amateur en Italie.
‘’C’est une forme d’alopécie, une maladie psychosomatique’’, a-t-il dit, rappelant que la Fédération italienne de football l'avait, dans un premier temps, mis à l’écart pendant trois mois.
‘’Ils espéraient que mes cheveux et mes poils reviendraient aussi vite qu’ils étaient partis’’, a relaté l’ancien sifflet italien qui a arbitré la finale du mondial 2002 Brésil-Allemagne (2-0).
Puisque les cheveux de Collina ne revenaient toujours pas, les officiels italiens ‘’avaient décidé de l’envoyer arbitrer dans un match à Latina (70 km de Rome) devant 5 à 6.000 personnes afin de voir la réaction du public’’.
‘’Et là, les instances se sont aperçues que ce qui compte pour les gens, c’est que l’arbitre soit bon et non qu’il ait des cheveux ou pas’’, commente le directeur de l’arbitrage de l’UEFA.
‘’Convaincre qu’un arbitre chauve pouvait bien diriger un match fut un une belle victoire et j’avais convaincu aussi tout le monde grâce à mes qualités d’arbitre’’, ajoute Collina.
Vipeoples.net
 



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 22:20 CAN féminine de handball : le Sénégal disqualifié



Publicité



Facebook