Claire Chazal: “Je me plais davantage aujourd’hui qu’à 20 ans”


Rédigé le Mercredi 13 Novembre 2013 à 03:53 | Lu 309 fois | 5 commentaire(s)


Libre et anticonformiste, discrète mais capable de toutes les audaces, la star du JT de TF1 se confie à Gala. Sa vie de femme, son métier de journaliste, ses certitudes et ses doutes, elle dit tout.


Claire Chazal: “Je me plais davantage aujourd’hui qu’à 20 ans”
Gala: Vous avez déclaré: «Je me sens plus légère et plus belle qu’à vingt ans»…
Claire Chazal: … Effectivement! Lorsque je regarde des photos de moi plus jeune, ce n’est pas ce que je trouve de mieux. Même si cela correspondait à des époques, à des modes, un temps où le maquillage était très appuyé, les coiffures trop sophistiquées. Aujourd’hui, je me sens moins apprêtée, beaucoup plus naturelle, plus libre en quelque sorte. Donc, forcément, je me plais davantage.
Gala: Vous dégagez une image de femme douce et forte à la fois, très dans le contrôle. Qu’est-ce qui vous fait sortir de vos gonds?
C. C.: Il est vrai que j’ai tendance à m’éloigner des conflits, je n’aime pas ça. Je trouve que dans la vie, il faut cultiver la gentillesse, la politesse et la courtoisie. Par définition, je pense qu’il ne faut mépriser personne, considérer les autres, leur parler doucement avec humanité. Mais oui, certaines choses m’énervent, et je m’agace d’autant plus fortement que je suis plutôt d’un tempérament calme et conciliant. Je ne supporte pas le mensonge, la trahison, et l’injustice.
Gala: Comment entretenez-vous cette fraîcheur quasi «imposée»?
C. C.: J’ai la chance d’avoir le temps – et l’argent – pour m’entretenir en faisant de la danse et du sport. Je peux me reposer, profiter du soleil, prendre soin de ma peau, de mes cheveux. Tout cela n’a pas grand intérêt me direz-vous, mais il faut s’y contraindre.
Claire Chazal pose à la une de notre Gala spécial beauté en réalité augmentée (plus d'infos, de photos et de vidéos en flashant le logo au fil des pages avec votre smartphone). Retrouvez l'interview complète dans ce numéro spécial en kiosque dès demain.
Gala