Cheikhna Keïta parle : "Si je suis un trafiquant de drogue... "


Rédigé le Jeudi 25 Juillet 2013 à 16:49 | Lu 30 fois | 0 commentaire(s)


Si ses détracteurs ont opté pour la divulgation d'éléments sonores le mettant en cause dans l'affaire du trafic de drogue dans police, le commissaire Cheikhna semble n'être nullement ébranlé par la suite des événements. Dans ses confidences faites à nos confrères du Quotidien, l’ex-Dg de l’Ocrtis recentre le débat et repose les vraies questions.


Cheikhna Keïta parle : "Si je suis un trafiquant de drogue... "
"Il faut recentrer le débat là où il doit être. Il s’agit de la drogue dans la police", a-t-il dit non sans ramener l’affaire au simple fait : "Si je suis un trafiquant de drogue, qu’on sorte un dossier sur moi. Et qu’on tire toutes ces affaires au clair pour ramener la quiétude et le calme dans la police. J’ai travaillé sur la base d’un rapport. J’ai saisi l’autorité pour l’informer de ce qui se passe dans la police au niveau des cadres", éructe-t-il. Selon lui, il aurait été logique de lui coller un rapport si les accusations de trafic de drogue qui pèsent sur lui sont fondées. "Pourquoi, ils ne l’ont pas fait ? C’est une question administrative que j’ai effectuée quand je suis arrivé dans mon service. Je n’ai pas fait dans la délation. Je n’ai rien contre Abdoulaye Niang. Je n’ai rien contre Codé Mbengue. Mais le débat, c'est l’existence de la drogue dans la police qui prend les apparences de l’évidence. En ce qui concerne la Direction de l'inspection des services de sécurité (Diss) qui s'est saisie de l'affaire, il dit ne rien attendre de son rapport avant d’indiquer : "Je suis prêt à être auditionné 10 mille fois. Néanmoins, je ne changerai rien de ce que j’ai dit. Dans cette affaire, seul le Procureur a fait correctement son travail".




Publicité



Facebook