Cheikh Yérim Seck se fait rappeler son passé de « violeur » par…


Rédigé le Vendredi 16 Mai 2014 à 15:19 | Lu 190 fois | 0 commentaire(s)



Le journaliste Cheikh Yérim Seck donnerait tout l’or du monde pour avoir un casier judiciaire vierge. Son passage en prison pour viol continue de planer sur sa tête comme une épée de Damoclès, même s’il tente tant bien que mal de redorer son blason déjà souillé par cette triste affaire. La dernière personnalité à lui avoir rappelé qu’une telle entreprise n’est pas chose facile, c’est le tonitruant Jean Paul Dias. Dans un entretien avec Xalimasn, Dias Père s’en est pris vertement au journaliste qui, pour lui, devrait la boucler vu son passé peu reluisant au lieu de jouer au moralisateur exempt de tout reproche. « Il n’a pas de leçon à donner à personne. C’est un fieffé menteur doublé d’un violeur sans scrupule », a lâché l’homme politique à l’encontre de CYS.

Qui, faut-il le rappeler n’a pas fait profil bas depuis sa sortie de prison. Loin s’en faut. Non content d’avoir mis le monde de la lutte dans tous ses états avec des critiques acerbes, il a mis les pieds dans le plat des politiciens qu’il a taxés de corrompus. C’est ce qu’il ne fallait pas faire car contrairement aux lutteurs qui n’ont jusque-là pas remué le couteau dans la plaie, le lion Jean Paul Dias a rappelé au bourreau de Ndèye Astou Tall ce passé qu’il aimerait tant enterrer.
Buzz.sn




Publicité



Facebook