Chef d'entreprise,Abbass Jaber : Zoom sur un entrepreneur Franco-sénégalais talentueux et doué


Rédigé le Vendredi 2 Août 2013 à 13:14 | Lu 391 fois | 0 commentaire(s)


Né au Sénégal à la fin des années 50 d’une famille libanaise installée à Thiès, Abass Jaber n’est plus à présenter dans le cercle fermé des entrepreneurs talentueux et doués. En effet, après des études en sciences économiques à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, Abass Jaber s’installe en France où il nouera de précieux contacts dans le négoce international avant de jeter les bases de Jaber’s Négoce ce qui deviendra Advens en basant sa philosophie sur ce qu’on convient d’appeler le commerce durable c’est-à-dire respectueux de l’éthique, de l’environnement et soucieux du bien-être communautaire. Pour vous donner une information juste et vraie, Leral.net a réalisé cette enquête exclusive pour vous.


Chef d'entreprise,Abbass Jaber : Zoom sur un entrepreneur Franco-sénégalais talentueux et doué
Le verbe haut et courtois, Jaber en permanence relié au monde et à son business doit son ascension à un parcours sans faute entre le Sénégal son pays natal, la France, et le Liban le pays d’origine de ses parents. Toujours prompte à convaincre pour un investissement fructueux, Abass Jaber a pour cadre d’activité l’importation de matière première agro-alimentaire. Peu avant, en 1998, Il avait mis en place le M2A Export, société sœur créée en 1998 pour exporter des produits agro-alimentaires finis. «Le groupe compte aujourd'hui plus de 12 000 références expédiées vers l'Afrique », nous apprend-on.
«J’ai le commerce dans l’âme et c’est ce que je pouvais faire de mieux en arrivant en France et voulant travailler pour l’Afrique », confiait Jaber à un média étranger qui est aujourd’hui l’un des acteurs majeurs de l’agro-industrie sénégalaise pour ne pas dire africaine.
Pour corroborer son propos, l’on peut dire sans risque de nous tromper que tout ce qui touche Abass semble se transformer en or pour ne pas dire en diamant. En atteste le succès qu’il a engrangé tout au long de sa riche carrière de business man doué. Ses succès se sont surtout accentués avec son acquisition de la défunte Société des oléagineux du Sénégal (Sonacos) après sa privatisation en 2004 qu’il transformera en SUNEOR qui, en partenariat notamment avec la société DAGRIS, deviendra l'une des plus grandes industries sénégalaises. Spécialisée dans la trituration et le raffinage de l'arachide et des huiles de table, la société emploie 2 500 personnes.
L'activité de SUNEOR a un impact déterminant sur l'économie du pays car elle fait vivre, directement ou indirectement, 4 millions de paysans, soit 40% de la population du Sénégal. Des débuts difficiles, Abass Jaber se tourne vers la recherche effrénée de nouveaux marchés. Chose qu’il va très vite trouver. Et justement le trader qu’il était l’aura beaucoup aidé dans ses démarches pour aboutir au succès de plus d’un million de tonnes en conquérant en même temps les marchés européens, américains et asiatiques.

Les prochaines conquêtes :

Insatiable à souhait, Abbass Jaber ne veut simplement se limiter à l’agro-industrie. Il veut aller à la conquête de nouveau horizon comme la reprise de la société concessionnaire de transport ferroviaire Dakar-Bamako, Transrail. Pour couronner le tout, Abass Jaber a créé une association, « Patrons Sans Frontière », qui a pour objectif de créer une nouvelle génération d'entrepreneurs africains grâce à l'implication en termes de tutorat, de conseil et de coaching de chefs d'entreprise européens.

L’on pourrait alors retenir qu’à, ce jour, l’industriel talentueux et doué, brasse un chiffre d'affaires de plusieurs milliards de F CFA et emploie plusieurs milliers de personnes pour le bien du Sénégal mais aussi de toute la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).
leral.net