Vipeoples.net  | Site d'actualité sénégalaise des VIP

Ces célébrités qui ont pris goût à la polygamie...


Rédigé le Jeudi 13 Mars 2014 à 17:21 | Lu 338 fois | 0 commentaire(s)



Luc Nicolas, Cheikh Yérim Seck, Yakham Mbaye, Bougane Gaye Dany, Alioune Mbaye Nder, Mame Gor diazaka, Aziz Ndiaye, Malal Tall alias fou malade, ont en commun d'être célèbres et d'avoir convolé en secondes noces. Ils ont pris goût à la polygamie... pour ''leurs'' raisons. Respect des préceptes islamiques, ou considérations bassement égoïstes : chacun y va de son analyse. EnQuête donne la parole à différents acteurs.

''Aucune femme ne peut satisfaire pleinement un homme.'' Cette phrase prêtée au producteur et chanteur de renommée internationale Akon avait fait le buzz sur le net. L'artiste l'avait prononcé au cours d'une interview accordée à Tmz. Il se glorifiait alors de son statut de polygame qu'il a osé assumer aux États-Unis. Au pays de l'oncle Sam, cette pratique religieuse n'a pas droit de cité.

La star planétaire qui disait se conformer aux préceptes islamiques estimait que ''si l’Amérique adoptait la culture de la polygamie, il y aurait moins de disputes domestiques. La plupart des hommes dans le monde, disait-il, ont une femme officielle et une maîtresse. Et ensuite ils ont encore une autre femme à côté''. On prête au rappeur américain d'origine sénégalaise au moins deux épouses.

Vrai ou faux, la polygamie est en vogue sous nos cieux. Une belle histoire d'amour est née entre les Sénégalais et la polygamie. Ils sont de jeunes journalistes, chanteurs, artistes, intellectuels, politiciens, cadres à avoir mordu à l'hameçon. Interpellés sur leurs motivations, certains éclatent de rire. ''C'est personnel'', déclarent-ils. Par contre, d'autres assument leur choix et s'en expliquent.

Ils ont choisi cette option matrimoniale, en vue de savourer un ''cadeau du ciel.'' Au moment où quelques-uns vivent comme des parias dans leur milieu. ''On me traite comme un pestiféré depuis que j'ai pris une seconde épouse. Les femmes de mes amis me fuient comme la peste. Du coup, je me retrouve seul dans mon coin...avec mes deux épouses...'', lâche avec ironie une grande célébrité.

Aziz Ndiaye, polygame à 28 ans

Parmi les célèbres polygames, le jeune promoteur de lutte Aziz Ndiaye. A 35 ans, il assume avec fierté son statut. C'est à l'âge de 28 ans qu'il a eu le courage de se faire pendre une deuxième fois. ''C'est un droit que me confère ma religion, mais j'ai toujours été franc avec ma première. Jamais, je ne lui ai fait croire que je ne prendrai pas une deuxième épouse. Elle s'y attendait. Tout comme je n'ai pas certifié à la seconde que je ne prendrai pas une troisième épouse'', glisse-t-il.

Le jeune promoteur de lutteur se dit ''polygame de nature''. Mais il s'empresse d'ajouter : ''J'essaie de respecter les conditions établies par la religion musulmane qui exige que nos épouses soient mises dans de très bonnes conditions. J'essaie de subvenir à leurs besoins, de remplir mon devoir d'époux. Elles vivent chacune dans sa maison et cette situation est à leur avantage.'' Toutefois, il tient à souligner que la polygamie n'est pas une obligation chez le musulman.

''Entretenir une femme nécessite des moyens, il faut être honnête dans la vie, mais également être en mesure de s'organiser. Car avec deux épouses, il faut prendre conscience qu'on gère maintenant une vie à 3. Un homme qui ne peut être équitable et subvenir aux besoins d'une seule épouse n'a pas droit à la polygamie, c'est contraire au bon sens et aux préceptes de l'islam'', soutient-il.

Mame Gor Djazaka : ''La polygamie ne doit pas se faire à tout va''

Le chanteur Mame Gor Djazaka est aussi un homme à deux femmes. Mais il tient à préciser : ''Je n'ai pas attendu d'être riche ou célèbre pour convoler en seconde noce. Mon épouse était psychologiquement préparée à avoir une coépouse. Je lui avais exprimé mon intention tout au début de notre mariage''. Ainsi, ce n'est qu'après 16 années de vie commune avec sa première épouse qu'il a franchi le Rubicon. ''Je me suis marié pour la première fois à l'âge de 21 ans.

Aujourd'hui, j'ai tenu à offrir un terrain à ma première épouse, à inscrire mes enfants dans de bonnes écoles. Mes deux femmes vivent dans des appartements dignes de leur rang. La polygamie est permise aux hommes, mais elle ne doit pas se faire à tout va. Les hommes doivent faire preuve de responsabilité et de gratitude envers leurs épouses.''

Matel BOCOUM


Ces célébrités qui ont pris goût à la polygamie...


Nouveau commentaire :
Facebook

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés


Publicité



Facebook